Emmanuel Macron : "Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai"

L'allocution d'Emmanuel Macron - le replay intégral

CRISE SANITAIRE - Dans son allocution présidentielle ce lundi, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la prolongation du confinement jusqu'au lundi 11 mai.

Pour les Français, le confinement va durer encore un mois. Dans son allocution ce lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé que cette mesure exceptionnelle est prolongée jusqu'au lundi 11 mai prochain. "Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai. C'est, durant cette période, le seul moyen d'agir efficacement. C'est la condition pour ralentir davantage la propagation du virus, réussir à retrouver des places disponibles en réanimation, et permettre à nos soignants de reconstituer leurs forces", a expliqué le chef de l'Etat.

"L'espoir renaît, mais rien n'est acquis", souligne le président de la République. "Dans le Grand Est, comme en Île-de-France, les services hospitaliers sont saturés. Partout, en Hexagone comme dans les Outre-mers, le système est sous tension et l'épidémie n'est pas encore maîtrisée. Nous devons donc poursuivre nos efforts et continuer d'appliquer les règles. Plus elles seront respectées, plus nous sauverons de vies", a justifié le président de la République.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les mesures "ni renforcées ni allégées"

Durant les quatre prochaines semaines de confinement, les règles seront les mêmes que jusqu'à présent. "Je mesure pleinement, en vous le disant, l'effort que je vous demande", a assuré le chef de l'Etat. "Durant les quatre semaines à venir, les règles prévues par le gouvernement devront continuer d'être respectées. Elles sont en train de montrer leur efficacité, et ne doivent être ni renforcées ni allégées, mais pleinement appliquées."

Lire aussi

Emmanuel Macron met toutefois une condition à une sortie progressive du confinement à partir du 11 mai. "Le lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons d'être civiques, responsables, de respecter les règles, et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir", a-t-il expliqué.

D'ici au 11 mai, "début d'une nouvelle étape", le président de la République souhaite que "ces règles soient les mêmes partout sur notre sol", alors que plusieurs villes ont pris des arrêtés ajoutant des mesures restrictives à celles déjà en place. "Des couvre-feux ont été décidés là où c'était utile, mais il ne faut pas rajouter des interdits dans la journée", demande Emmanuel Macron. "Pour notre vie quotidienne, il faut continuer, lorsque nous sortons, à appliquer les gestes barrières : nous tenir à distance et nous laver les mains."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.