Corruption des élus : 77% des Français jugent la lutte inefficace et 67% estiment que Macron n'y a rien changé

Corruption des élus : 77% des Français jugent la lutte inefficace et 67% estiment que Macron n'y a rien changé
Politique
DirectLCI
PESSIMISME - Plus de sept Français sur dix estiment que la lutte contre la corruption des élus est insuffisante, voire défaillante, selon un sondage Ifop pour le Projet Arcadie, publiée ce mercredi. L'étude montre que les perspectives d'avenir sont tout aussi noires malgré la loi de la moralisation de la vie publique votée fin 2017.

Pour 77% des Français, la France ne se donne pas "réellement et efficacement" les moyens de lutter contre la corruption des  élus sous toutes ses formes, selon un sondage Ifop, diffusé mercredi 16 janvier, pour le site Projet Arcadie, organe indépendant d'information sur le contrôle des parlementaires, qui s'est doté d'une large et riche base de données sur les députés, les sénateurs et les partis politiques. Seuls 18% pensent l'inverse, à savoir que les moyens de lutte sont réels et efficaces, et 5% ne se prononcent pas. 


Deux tiers des sondés (67%) jugent même que la situation ne s'est pas améliorée depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, et ce malgré l'adoption dès sa première année de mandat de lois "pour la confiance dans la vie politique", qui avait notamment encadré le remboursement des frais de mandat et légiféré pour limiter les conflits d'intérêt dans le cénacle politique, en interdisant notamment d'employer un proche parent comme assistant parlementaire.

Des politiques pas si transparents

À l'Assemblée, sur les 577 députés enregistrés, 516 n'ont pas bien rempli la déclaration permettant une meilleure transparence de la vie parlementaire. Selon le document que LCI a pu consulter, sur 312 députés LaRem, seuls 69 avaient totalement rempli leur déclaration d'intérêts après leur élection. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 41 (sur 307), soit seulement 13% à l'avoir mis à jour. À peu près la même chose que le MoDem. En termes de variation, tous groupes confondus, on observe une régression de 31% sur un an. Parmi les 16 députés de la Gauche démocrate et républicaine, aucun n'a remis un dossier complet. 

En vidéo

Défiance envers le pouvoir politique : du jamais-vu

De quoi renforcer la défiance des Français à l'égard des politiques ? La moitié des sondés déclarent ne faire confiance à aucun parti politique en matière de lutte contre la corruption des élus. Chez ceux qui en désignent un, La République en Marche, le parti présidentiel, fait jeu égal avec le Rassemblement nation (11% chacun), juste derrière La France Insoumise (8%), troisième. Les anciens partis de gouvernement (Les Républicains et le Parti socialiste) sont, eux, complètement discrédités, à respectivement 4% et 5%.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter