Corse : l'amertume a gagné l'île après la visite d'Emmanuel Macron

Corse : l'amertume a gagné l'île après la visite d'Emmanuel Macron

JT 13H - Le président de la République a rejeté le 7 février la plupart des revendications nationalistes corses.

Une porte s'ouvre pour la Corse dans la constitution, une autre se referme sur l'espoir d'un dialogue apaisé entre l'Etat français et les élus nationalistes en charge de la collectivité. Suite au discours d'Emmanuel Macron, ils dénoncent d'ailleurs une forme de condescendance dans l'île de beauté. Le discours présidentiel divise. A Ajaccio, beaucoup se sentent humiliés tandis que d'autres sont ravis. Les prochaines semaines seront déterminantes pour renouer un dialogue constructif pour la Corse. La visite d'Emmanuel Macron a-t-elle convaincu ou crispé la population ?

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 08/02/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 8 février 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.