Cote de popularité en baisse pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe

Cote de popularité en baisse pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe

Politique
DirectLCI
OPINION - La cote de popularité du Président de la République a baissé en un mois, passant de 41% de "satisfaits" en mai à 40% en juin, selon un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche.

La baisse a beau être légère pour le Président de la République (un recul d'un point en juin, soit 40% de satisfaits, selon le baromètre mensuel IFOP-JDD), sa cote actuelle dans les sondages retrouve en juin son niveau le plus bas, déjà atteint en août 2017 (40% de satisfaits). 


Elle était pourtant à son sommet il y a un an, en juin 2017, avec 64% de satisfaits. Un score à relativiser toutefois, tant au bout d’un an d’exercice du pouvoir, François Hollande ne comptait que 26% de satisfaits, et Nicolas Sarkozy 36%. 


En juin, 58% des personnes interrogées se sont dites "mécontentes" du Président de la république contre 57% en mai. 2% ne se prononcent pas. Selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP, les polémiques sur son comportement, du collégien recadré au Mont-Valérien au "pognon de dingue" investi dans les aides sociales "n’ont pas d’impact direct mais elles renforcent le sentiment d’une sorte de mépris social de la part du président".

Le pire score d'Edouard Philippe depuis sa nomination à Matignon

Si celle de Macron n'est pas au beau fixe, la cote du Premier ministre n'est guère plus satisfaisante, elle s'effrite de 45% de satisfaits en mai à 42% en juin (-3), tandis que 54% des personnes interrogées se disent "mécontentes" en juin (+4) contre 50% en mai.



Alors qu'elle avait atteint ses plus hauts niveaux en juin 2017 (64% de satisfaits) et en juillet de la même année (56%), la cote du Premier Ministre, ostensiblement en manque de soutiens avec le décret obligeant le passage de 90 à 80 km/h à partir du 1er juillet sur les routes secondaires, atteint son plus bas niveau depuis sa prise de fonction en juin 2018, avec 42% de satisfaits et 54% de mécontents. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter