Primaire de la droite et du centre : courtisée de toutes parts, Pécresse fait monter les enchères

Primaire de la droite et du centre : courtisée de toutes parts, Pécresse fait monter les enchères

PROMOTION - La présidente de la région Ile-de-France ne soutient aucun candidat à la primaire de droite pour le moment, mais son nom suscite déjà l’intérêt pour un poste à Matignon. Elle même, selon "Le Canard Enchaîné", admettrait que "la seule fonction pour laquelle (elle) quitterait la région" est celle de Première ministre.

Si elle n’a toujours pas apporté son soutien à l’un des sept candidats de la primaire de la droite et du centre, l’avenir politique de Valérie Pécresse pourrait se dessiner à Matignon, dans le cas où Alain Juppé serait élu Président. Pour Jean-Pierre Raffarin, il ne fait aucun doute que la présidente de la région Ile-de-France en a l’étoffe. "C'est une responsable politique de grande qualité. Je pense qu'elle a des compétences", a-t-il estimé ce jeudi matin sur BFMTV et RMC. "Elle a été un bon ministre, j'ai travaillé avec elle du temps de Jacques Chirac et par la suite. C'est quelqu'un qui a de l'étoffe, qui sait décider, travailler, une grosse bosseuse qui sait ce qu'elle veut". 

Tout le monde me drague- Valérie Pécresse, selon le Canard Enchaîné

Lui-même ancien locataire de Matignon (de 2002 à 2005) et fervent soutien d’Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin connait assez bien la fonction pour affirmer que Valérie Pécresse a "la dimension" de ce type de poste. Selon lui grâce "à la fois à la féminisation, la compétence, la jeunesse et la génération". "Elle coche un certain nombre de cases", estime-t-il. Une opinion sans doute partagée par l’équipe de campagne de Bruno Le Maire, puisque le candidat aurait déjà tenté de la rallier à son camp pour assurer les mêmes fonctions. 

"Tout le monde me drague", aurait ironisé l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, rapporte le Le Canard Enchaîné (édition du 12 octobre). "Mais il va falloir que je choisisse sinon je vais passer pour une allumeuse". Et l’hebdomadaire est clair : "Il y a de fortes chances pour que Pécresse apporte son soutien à Juppé". Celle qui a par ailleurs adressé une lettre à tous les candidats pour poser les conditions de son ralliement, dont L'Opinion détaille le contenu, aurait également confié que "la seule fonction" qui lui ferait "quitter la région", serait "Matignon". Mais elle reste "une femme libre", a déclaré son entourage au Figaro. "Elle fera son choix en fonction du projet, de la méthode et de la capacité du candidat à incarner la fonction".

VIDÉO - Primaire de la droite et du centre : dans les coulisses du premier débat

En vidéo

JT 20H. Primaire de la droite et du centre : dans les coulisses du premier débat

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

    Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

    Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

    EN DIRECT - Covid-19 : face à la situation en Guyane, la population appelée à "un sursaut"

    Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.