Couvre-feu : "Il faut tenir encore 4 à 6 semaines", lance Emmanuel Macron à des jeunes

Lors d'un déplacement en Seine-Saint-Denis, le chef de l'État a demandé aux Français de "tenir encore 4 à 6 semaines" avant que certaines restrictions comme le couve-feu à 18 heures puissent être assoupli. Nous vous expliquons pourquoi.

HORIZON - En marge d'un déplacement en Seine-Saint-Denis, le président de la République a glissé à des jeunes lassés par le couvre-feu à 18h qu'il fallait tenir "encore 4 à 6 semaines".

La vie sous couvre-feu sera-t-elle bientôt de l'histoire ancienne ? Venu parler mentorat et emploi avec des jeunes de Seine-Saint-Denis, Emmanuel Macron a prononcé une petite phrase qui va donner de l'espoir à toute la France. Alors qu'il était interrogé par un jeune sur la possibilité de repousser le couvre-feu de 18h à 19h, le président de la République a répondu dans un rire : "il faut tenir encore quelques semaines, 4 à 6 semaines." 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Une porte de sortie qui correspond à la fin du mois de mars ou au début du mois d'avril. "La vaccination sera puissante chez les personnes fragiles, donc il y aura moins de pression hospitalière", a indiqué un conseiller de l'exécutif à TF1 et LCI. L'entourage du chef de l'État mise également sur le fait que d'ici-là "on aura avancé sur les traitements". La météo printanière sera également un atout pour faire baisser les contaminations, estime l'exécutif.

Lire aussi

Le 19 février dernier, Emmanuel Macron s'était donné "8 à 10 jours" pour "voir si on resserre ou on relâche les contraintes" sanitaires. De nouvelles restrictions ont déjà été décidées comme à Nice et Dunkerque, et d'autres sont attendues d'ici la fin de semaines dans une vingtaine de départements placés sous vigilance renforcée. Le gouvernement continue de vanter les effets du couvre-feu à 18h, sans jamais avoir évoqué de date de fin. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter