"Des reconfinements locaux sont possibles" : la mise en garde de Jean Castex contre tout "relâchement"

"Des reconfinements locaux sont possibles" : la mise en garde de Jean Castex contre tout "relâchement"
Politique

CORONAVIRUS - Le Premier ministre Jean Castex assure que la deuxième vague est bien présente et qu'il ne peut désormais "plus y avoir de relâchement" comme on a pu le constater cet été. Le gouvernement n'exclut pas, pour contenir l'épidémie de Covid-19, de reconfiner localement.

"Il ne peut plus y avoir de relâchement", a martelé le Premier ministre Jean Castex ce lundi 12 octobre. Interrogé sur Franceinfo sur la gestion de l'épidémie de Covid-19, il a estimé que la France "connaît une deuxième vague forte", et a appelé "de façon extrêmement claire à ce que nous nous mobilisions toutes et tous pour y faire face". Sinon, le gouvernement devra prendre de nouvelles mesures restrictives.

Un reconfinement global doit - et peut - être évité

"Si dans cette période de quinze jours, nous voyons que les indicateurs sanitaires se dégradent beaucoup, que les lits de réanimation se remplissent plus que prévu, nous pourrons prendre des mesures supplémentaires", a expliqué Jean Castex. Le chef du gouvernement est formel : "Le reconfinement général doit être évité par tous les moyens". Il a souligné que les conséquences sociales et économiques d'un nouveau confinement absolu seraient "dramatiques", notamment "pour les plus jeunes d'entre nous".

Selon lui, le confinement ne "pouvait pas durer plus longtemps". En éviter un nouveau "est possible si nous nous y mettons tous", a-t-il insisté. En revanche, des reconfinements locaux sont possibles : "Rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans les hôpitaux". L'exécutif examinera lors du conseil de défense hebdomadaire mercredi les données épidémiologiques "pour voir s'il y a lieu d'aller plus loin" après les tour de vis donnés dans plusieurs métropoles. Et, hasard du calendrier ou non, Emmanuel Macron s'adressera le soir-même aux Français dans une allocution télévisée diffusée sur TF1, LCI et France 2.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Lire aussi

Eviter de s'agglutiner, de recevoir trop de monde chez soi

En attendant les prochaines décisions, Jean Castex veut rappeler aux Français que limiter la propagation du Covid-19 en respectant des consignes simples est "un acte de solidarité envers les plus fragiles, les soignants". Le Premier ministre a ainsi appelé les citoyens à limiter le nombre de personnes qu'ils reçoivent à leur domicile : "Je leur demande, mais je ne peux pas réglementer dans les espaces privés" dans le "pays des libertés publiques" qui est le nôtre.

Il espère ainsi qu'en cette période, les Français fassent preuve "d'un peu de bon sens", évitant de s'agglutiner ou de ne pas porter le masque. "Je demande de respecter les gestes barrières dans l'espace public comme dans l'espace privé. Si chacun y met un peu du sien, on peut changer le cour des choses."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

EN DIRECT - 45.422 nouvelles contaminations en 24h : vers des mesures plus strictes que le couvre-feu ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent