Covid-19 : "A ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu du pays", assure Gabriel Attal

Covid-19 : "A ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu du pays", assure Gabriel Attal

INTERVIEW POLITIQUE - Invité politique jeudi 22 octobre, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, fait le point sur la situation du Covid-19 en France quelques heures avant le point presse de Jean Castex. Un "certain nombre de départements" devraient basculer en alerte maximale et de nouveaux couvre-feux, attendus.

Une situation sanitaire "particulièrement préoccupante". Signe de l’inquiétude de l’exécutif face à une "crise profonde", c’est le Premier ministre, et non Olivier Véran, qui tiendra un point presse sur le Covid-19 en France jeudi 22 octobre à 17h. "Un certain nombre de départements basculeront en alerte maximale", a annoncé, sans plus de précisions, Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres. 

"Il y a de nombreux territoires qui vont voir des mesures plus importantes prises dont le couvre-feu, confirme-t-il sur LCI.  De nombreux départements ont aujourd'hui dépassé les critères de l'alerte maximale : un très haut niveau de taux d'incidence en population générale chez les personnes âgées et une part de patients Covid très importante dans les réanimations." 

Selon lui, "l'heure est grave dans le pays, avec une situation épidémique préoccupante [...] cela nécessite de prendre des mesures supplémentaires."

Toute l'info sur

L'interview Politique

Lire aussi

En moyenne 1500 verbalisations chaque nuit pour non-respect du couvre-feu

Six jours après les couvre-feux instaurés entre 21h et 6h dans les métropoles de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Grenoble, Saint-Etienne, Montpellier et Toulouse, d’autres devraient suivre, notamment des zones rurales : "Bien sûr, il y a des zones rurales qui seront concernées par la bascule, affirme-t-il. On peut prendre des mesures supplémentaires sans que ce soit du couvre-feu." 

De là à dire que le couvre-feu pourrait être avancé à 19h dans certaines villes ? "C'est surtout sur la cartographie et les départements qui basculeront que se concentreront les annonces", répond le porte-parole du gouvernement. Il précise par ailleurs qu'"il y a en moyenne 1500 verbalisations chaque nuit", sans préciser le nombre de récidives.

Lire aussi

Les tests antigéniques vont "arriver très rapidement"

"On prend toutes ces mesures pour que les Français puissent fêter Noël en famille", ajoute le porte-parole du gouvernement, alors que lui était posée la question d'un éventuel reconfinement. Et, précise-t-il, afin de déjouer des rumeurs persistantes, "à ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu du pays, toutes les mesures qu'on prend visent à empêcher cela, on prendra toujours les mesures nécessaires pour protéger la santé des Français".

Quid enfin sur les tests antigéniques, réalisés à partir de prélèvements dans les narines, voire dans la gorge ? Plus rapides (résultat entre 15 et 30 minutes) et moins chers que les tests RT-PCR qui nécessitent une analyse en laboratoire, ils sont vivement plébiscités par les Français : "Ça va arriver très rapidement", assure Gabriel Attal, ajoutant que "5 millions de tests ont déjà commencé à être déployés pour des dépistages dans les universités et les Ehpad" et qu'ils seraient disponibles "dans les aéroports parisiens à partir de lundi" : "D'ici la fin de cette semaine, Olivier Véran signera l'arrêté pour le déploiement dans les pharmacies et chez les médecins libéraux" dit-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de VGE : Boris Johnson salue "un grand modernisateur de la France"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex va présenter le plan vaccin du gouvernement

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Miss France 2021 : passez le test de culture générale des candidates

Lire et commenter