Covid-19 : tout savoir sur les règles du nouveau confinement dans les 16 départements concernés

Covid-19 : tout savoir sur les règles du nouveau confinement dans les 16 départements concernés

RESTRICTIONS - Face à la flambée de l’épidémie dans certains territoires, l’exécutif a tranché en faveur d’un reconfinement dans deux régions et trois départements, pour au moins un mois. En voici les modalités.

Face à la flambée de l’épidémie, l’exécutif a tranché. Emmanuel Macron s’est finalement résolu à prendre "des mesures de freinage supplémentaires" sur une partie du territoire, sept jours sur sept, dans les secteurs où les contaminations connaissent une forte hausse et où les services de réanimation sont saturés. Si Jean Castex a préféré ne pas trop utiliser le terme, ce nouveau cadre ressemble bien à une forme de confinement. 

"Il s'agit de freiner sans enfermer", a plaidé le Premier ministre. "Depuis le mois de janvier, nous avons opté pour une stratégie qui nous distingue de beaucoup de pays voisins. Nous avons écarté, fin janvier, le choix d'un confinement au long cours [...]  Si de nouvelles mesures s'avèrent aujourd'hui nécessaires, nous devons continuer avec une approche pragmatique et territorialisée."

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

En Île-de-France, dans les Hauts-de-France, ainsi que dans les Alpes-Maritimes, l’Eure et la Seine-Maritime, le confinement débutera donc vendredi 19 mars, à minuit, et se poursuivra pour une durée prévue de quatre semaines au moins. Certains secteurs des Hauts-de-France et des Alpes-Maritimes, qui étaient déjà confinés le week-end, passeront donc sous le régime du confinement sept jours sur sept. 

Écoles et commerces ouverts

Ce nouveau confinement devrait ressembler fortement à celui qui avait été instauré à l’automne, puisque le gouvernement a décidé de maintenir ouvertes les écoles maternelles, élémentaires, ainsi que les collèges, afin, selon Jean Castex, de "préserver autant que possible l'éducation de nos enfants". L’accueil dans l'ensemble des lycées sera toutefois limité à une demi-jauge, une mesure déjà appliquée dans deux tiers de ces établissements. L'accueil se poursuivra aussi en crèche et chez les assistantes maternelles. 

En outre, la pratique du sport à l'école sera assouplie, avec la possibilité de reprendre les cours dans des conditions normales. Depuis le 16 janvier, le sport en intérieur était effet suspendu. En outre, les activités extrascolaires pourront se poursuivre lorsqu'elles se déroulent en extérieur. 

Les commerces "essentiels", dont la liste est définie par décret et a récemment été étendue (notamment aux librairies et aux disquaires), resteront également ouverts durant la période sur ces territoires. Près de 110.000 commerces devraient être ainsi contraints de fermer, selon une estimation fournie à LCI par le ministère de l'Économie. Selon Bruno Le Maire, l'impact des nouvelles restrictions sur l'économie serait 0,2 point de PIB, avec des mesures de soutien supplémentaires chiffrées à 1,2 milliard par mois. 

À noter : les cultes resteront ouverts, sous réserve des protocoles en vigueur. 

Attestation obligatoire, mais déplacements jusqu'à 10 km sans limite de temps

Par rapport aux précédents confinements, l’exécutif a en outre lâché du test concernant la possibilité de se déplacer. L’attestation de déplacement, dont la nouvelle mouture sera disponible à partir de vendredi, sera obligatoire en journée pour toute sortie mais, grande nouveauté, elle ne comprendra plus de limitation de temps. Le soir, à partir de 19 heures, c'est le principe du couvre-feu qui s'appliquera. 

Par ailleurs, les activités en extérieur resteront autorisées et il sera possible de se déplacer dans un périmètre de 10 km, là encore sans limite de temps. "Il sera possible de sortir de chez soi pour se promener, sans durée, en respectant un rayon de 10 km autour du domicile", a expliqué le chef du gouvernement.

"Ce choix de moins restreindre les possibilités de sortir de chez soi doit cependant s'accompagner d'une vraie vigilance", a prévenu Jean Castex. "Il s'agit de rendre possible le fait d'être à l'extérieur, mais pas d'aller chez des amis pour y faire la fête."

Déplacements interrégionaux interdits, sauf dérogation

Pour les habitants de ces territoires, les déplacements interrégionaux seront interdits, sauf par dérogation (motifs impérieux ou professionnels). Ainsi, il ne sera pas possible de se déplacer hors ou vers ces territoires.

Lire aussi

4 jours sur 5 en télétravail

Alors que le travail représente actuellement 29% des cas identifiés, selon une étude récente de l'Institut Pasteur, le gouvernement demande aux entreprises et aux administrations de "pousser au maximum le télétravail, tout en maintenant une journée sur place pour les salariés qui le souhaitent", a indiqué le Premier ministre. La règle des 4 jours sur 5 était déjà en vigueur, mais elle reste mal appliquée. 

"J'ai demandé à la ministre du Travail et de la Fonction publique d'établir, d'ici à la semaine prochaine, après consultation des partenaires sociaux, un protocole renforcé pour la restauration collective", a-t-il précisé. 

Couvre-feu à 19h dans toute la France

Pour anticiper le passage à l’heure d’été, le 28 mars, le gouvernement a décidé de repousser l’heure du couvre-feu de 18h à 19h sur l’ensemble du territoire national. Cette mesure entrera en vigueur à compter de samedi. 

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Apathie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Apathie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter