Confinement prolongé : pour 60% des Français, seuls les critères sanitaires doivent être pris en compte

Confinement prolongé : pour 60% des Français, seuls les critères sanitaires doivent être pris en compte

LA SANTÉ AVANT TOUT - Selon un sondage Odoxa réalisé avant l'allocution d'Emmanuel Macron de ce lundi, une majorité des personnes sondées estiment qu'une prolongation du confinement doit être prise "uniquement en fonction de critères sanitaires".

La santé doit primer sur l'économie. Ce lundi 13 avril, à 20h02 après les applaudissements pour le personnel soignant, Emmanuel Macron va s'exprimer pour la quatrième fois en un mois sur la crise sanitaire liée au Covid-19. Une allocution très attendue du chef de l'État. Pour 60% des Français, la prolongation du confinement qu'il va annoncer doit obéir "uniquement" à critères sanitaires, selon un sondage Odoxa pour Comfluence, Les Échos et Radio Classique. 39% des personnes interrogées estiment, en revanche, que "la question de l'emploi et celle de la reprise économique doivent aussi être prises en compte".

Selon son proche entourage, le président de la République "devrait évoquer une date de fin de confinement courant mai, au moins après le pont du 8-10 mai. Une date suffisamment lointaine pour qu'on comprenne qu'on pourra alors commencer un début de déconfinement partiel, mais extrêmement progressif". Emmanuel Macron devrait ainsi opter pour une échéance "assez lointaine pour faire comprendre l'effort qu'il reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d'après".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

La communication "médiocre" de l'exécutif

Lors de sa prise de parole solennelle, le président va devoir aussi convaincre et rassurer ses concitoyens de la capacité de l'exécutif à gérer la crise actuelle, notamment après les polémiques sur les masques et l'hydroxychloroquine. Avant l'allocution du chef de l'État, les Français jugent sévèrement sa communication de l'appareil décisionnaire depuis le début de la pandémie, à laquelle ils attribuent une moyenne de 9 sur 20. Le baromètre Odoxa la qualifie d'ailleurs de "médiocre". 

En vidéo

Durée du confinement, fermeture des écoles... ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron

Les relocalisations, priorité de l'après-crise

Quant à l'après-coronavirus, les attentes à l'égard d'Emmanuel Macron et du gouvernement sont par ailleurs très fortes. Dans leur quasi-totalité (96%), les Français s'attendent à ce que la crise sanitaire ait des conséquences lourdes pour eux-mêmes (37%) ou l'ensemble de la société (59%). 61% pensent d'ailleurs que "nos sociétés ne pourront plus jamais fonctionner comme avant" après la crise contre 38% qui s'attendent à ce qu'elles reprennent "leur fonctionnement exactement comme avant".

Ainsi, pour une écrasante majorité, l'exécutif doit garantir "l'autonomie agricole de la France" (93%), prendre des mesures pour "la relocalisation des entreprises industrielles françaises" (92%) et favoriser "la recherche et la production des laboratoires pharmaceutiques français et étrangers dans notre pays" (91%). Outre le besoin de renforcer la politique écologique (87%) et "donner une nouvelle impulsion pour que l'UE ait plus de pouvoirs en cas de nouvelle crise" (76%), près de deux Français sondés sur trois (64%) jugent que la réforme des retraites, portée par le gouvernement, doit être retirée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.