Élections régionales et départementales : les membres des bureaux de vote seront prioritaires à la vaccination

Le premier tour des élections régionales et départementales aura lieu le 20 juin prochain. L'organisation de ce double scrutin s'annonce complexe pour les maires, qui doivent tenir compte des contraintes sanitaires. Le 20H a suivi deux d'entre eux.

PRÉCAUTIONS - Dans une circulaire adressée aux maires mercredi, le gouvernement demande à ce que soit remise à tous les membres des bureaux de vote des élections départementales et régionales qui n'auraient pas encore été vaccinés une "attestation de priorité d'accès à la vaccination".

Le gouvernement a décidé de maintenir les élections régionales et départementales, mais assure ses arrières. Dans une circulaire adressée aux maires mercredi, le ministère de l'Intérieur a indiqué que les membres des bureaux de vote des élections départementales et régionales seraient "prioritaires" pour la vaccination. Il demande par ailleurs que soient d'abord sollicitées des personnes vaccinées.

À la date du scrutin les 20 et 27 juin, les personnes âgées de 50 ans et plus "seront en mesure d'avoir bénéficié a minima d'une première injection", rappelle le ministère dans cette circulaire qui détaille le protocole sanitaire à appliquer pour les élections. "C'est dans cette catégorie de personnes que devront en priorité être recherchés les membres des bureaux de vote", assesseurs et fonctionnaires communaux, poursuit le texte, consulté par l'AFP. Mais si certaines des personnes se trouvant dans cette tranche d'âge n'ont pas encore pu être vaccinées, ou si certains membres des bureaux de vote se trouvent être plus jeunes, le ministère demande aux maires que leur soit remise "sans délai" une "attestation de priorité d'accès à la vaccination".

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Un test PCR, antigénique ou autotest à défaut de vaccination

Ces derniers pourront ainsi "prendre un rendez-vous en centre de vaccination", précise le texte. Les membres du bureau de vote qui n'auront pas pu être vaccinés avant le scrutin devront réaliser un test PCR, antigénique ou autotest, "dans les 48h précédant le scrutin".

Le 13 avril, Jean Castex avait indiqué l'État fournirait des autotests aux communes pour que les assesseurs et personnes appelés à participer à l'organisation du scrutin puissent se tester avant de prendre leurs fonctions dans les bureaux de vote.

Lire aussi

La circulaire détaille les autres règles sanitaires qui avaient déjà été présentées par le Premier ministre Jean Castex le 13 avril. 

Parmi celles-ci, la possibilité d'étendre les horaires des bureaux de vote de 8h à 20h "en fonction des circonstances locales", l'application stricte des "mesures barrières" lors du vote et du dépouillement avec notamment une mise à disposition d'"équipements de protection adaptés" pour les électeurs n'en disposant pas ou encore la facilitation du vote par procuration.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas affirme avoir lancé 130 roquettes vers Tel Aviv

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.