Covid-19 : Macron promet des décisions "pour donner de la visibilité"

Covid-19 : Macron promet des décisions "pour donner de la visibilité"
Politique

ATTENTE - Le chef de l'Etat a assuré jeudi que l'exécutif annoncerait vendredi à l'issue d'un conseil de défense consacré à la crise sanitaire une série de "décisions" pour "donner de la visibilité sur les prochaines semaines".

Depuis Ajaccio, en Corse, Emmanuel Macron a indiqué ce jeudi que le gouvernement allait communiquer vendredi sur les prochaines mesures pour lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus. Annonçant que "le virus circule beaucoup", il a promis de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" après le conseil de défense consacré au Covid-19 qui aura lieu auparavant dans la matinée.

"Ce que nous devons faire, c'est nous adapter à l'évolution du virus", a rappelé le président de la République. "Nous aurons des décisions à prendre, mais voilà, il faut je pense continuer à être exigeants, réalistes, sans céder à quelque panique que ce soit", a-t-il assuré.

Lire aussi

Stopper le virus, sans s'empêcher de vivre

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, avait déclaré mercredi que le gouvernement allait devoir "prendre des décisions difficiles". Interrogé sur ces propos, Emmanuel Macron a estimé que "le conseil scientifique est dans son rôle, qui est technique", mais qu'il revient aux dirigeants politiques de prendre des décisions en "essayant d'être les plus transparents et les plus clairs possible". 

Il faut "essayer de ralentir au maximum et de stopper la circulation" du virus avec les gestes barrières et "l'organisation de la vie sociale que nous devons adapter", a ajouté le chef de l'Etat. Il est cependant tout aussi primordial, selon lui, "de continuer à vivre". Pour cela, il a de nouveau appelé les Français à "prendre leur part de responsabilité", affirmant que "nous sommes tous et toutes les dépositaires de cette lutte contre le virus".

Des décisions différentes selon les territoires

Emmanuel Macron a également souligné la nécessité de "décliner territorialement" les décisions prises. Il a notamment assuré aux deux principaux élus nationalistes de la Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, que l'Etat serait présent pour faire face à la gravité de la crise du Covid-19 dans l'île. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Avec le chef de l'Etat, "nous sommes tombés d'accord sur le constat que la situation en Corse était plus grave qu'ailleurs", a déclaré le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni. "L'Etat a été présent" en mobilisant 1,4 milliard d'euros pour la Corse depuis le début de la crise, a-t-il affirmé. Et "nous serons aussi au rendez-vous des prochains mois pour l'ensemble des secteurs qui sont touchés".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent