Pourquoi Macron n'est-il pas "cas contact" malgré sa rencontre avec le Président polynésien, testé positif depuis ?

Emmanuel Macron, jeudi 8 octobre, avant sa rencontre avec le président de Polynésie.

COVID-19 - Le président de la Polynésie française Edouard Fritch a été testé positif au Covid-19 deux jours après avoir rencontré Emmanuel Macron à l'Elysée, jeudi. Pourtant, l'Elysée assure que le chef de l'Etat n'est pas un "cas contact".

Le coronavirus se rapproche à nouveau du sommet de l'Etat. Dimanche, le président de la Polynésie française Edouard Fritch a annoncé avoir été testé positif au Covid-19 à son retour à Tahiti, et placé en isolement pour sept jours, alors qu'il avait rencontré jeudi Emmanuel Macron à l'Elysée. 

"Le président Edouard Fritch a été déclaré positif à son retour de Paris", a indiqué l'autorité polynésienne dans un communiqué. "Par mesure de précaution et de protection, sa compagne, qui a voyagé à ses côtés, a également été testée et est négative." Edouard Fritch avait procédé à ce test après avoir eu "un peu de fièvre et des douleurs articulaires", et a obtenu le résultat dans la nuit de samedi à dimanche. Il avait déjà réalisé un test PCR trois jours avant son déplacement à Paris, qui s'était avéré négatif, dans un contexte où plusieurs ministres de son gouvernement avait été dépistés positifs. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Lire aussi

L'Elysée réfute le "cas contact"

Emmanuel Macron n'est d'ailleurs pas le seul à avoir eu un échange avec Edouard Fritch jeudi : les ministres Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu ainsi que le Premier ministre Jean Castex l'ont rencontré. 

"Macron, Darmanin, Castex et Lecornu sont cas contacts après leur rencontre jeudi avec le président de la Polynésie Edouard Fritch. Ils doivent s’isoler et faire une PCR 7 jours après le contact s’ils sont sans symptôme", a estimé, lundi matin, le professeur Gilbert Deray, chef de service à la Pitié-Salpêtrière. Début septembre, Jean Castex s'était placé ainsi à l'isolement durant 7 jours après avoir été en contact prolongé, dans une voiture, avec le directeur du tour de France Christian Prudhomme.

Dans le protocole actuellement en vigueur, une personne ayant été en contact avec une autre personne testée positive doit réaliser un test sept jours après le contact et se placer elle-même en isolement en attendant le résultat du test. Toutefois, 

la définition du cas contact concerne une personne qui a été en contact "en l'absence de mesures de protections efficaces pendant toute la durée du contact", dont le masque et la distanciation, dans un espace confiné durant plus de 15 minutes. 

L'Elysée a ainsi écarté lundi l'hypothèse qu'Emmanuel Macron soit un cas contact. "Le président de la République n'est pas contact car le protocole sanitaire a été scrupuleusement respecté, masque, distanciation...", a-t-il fait savoir. Jusqu'à nouvel ordre, aucune mesure spécifique ne devrait donc être prévue pour le chef de l'Etat dans les jours à venir, en dehors du respect des règles qui s'appliquent déjà à la population.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Feu vert de l'Assemblée nationale à l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin

EN DIRECT - À peine président, Joe Biden signe une série de décrets dont le retour dans l'Accord de Paris

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

Vents violents : cinq départements désormais en vigilance orange

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

Lire et commenter