"Le pic de la 2e vague en début de semaine prochaine" : comment l'épidémie devrait évoluer ces prochains jours ?

"Le pic de la 2e vague en début de semaine prochaine" : comment l'épidémie devrait évoluer ces prochains jours ?

PROJECTION - Si la tendance à la baisse du nombre de cas positifs se confirme ces prochains jours, le pic de cette deuxième vague pourrait être atteint dans les hôpitaux en début de semaine prochaine, a indiqué Jean Castex.

L’évolution du nombre de nouvelles contaminations "s’est ralentie depuis une semaine", a indiqué le Premier ministre Jean Castex ce jeudi lors d'une conférence de presse destinée à dresser le tableau de la situation sanitaire quinze jours après l'entrée en vigueur du reconfinement. 

"Nous observons depuis une semaine un infléchissement du nombre de cas positifs : non seulement il a arrêté d’augmenter, mais la courbe marque une tendance à la baisse autour de 16 % sur la dernière semaine", a-t-il ajouté, appelant tout de même à interpréter cette évolution avec prudence. "Car cette tendance est récente, donc fragile et ne peut produire de résultats que si elle se confirme dans la durée", a-t-il souligné d'une part. Et d'autre part, "car nous ne voyons pas encore l’impact de cette évolution sur les hospitalisations et que c’est fondamentalement notre l’objectif."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Les admissions en réanimation en baisse dès la semaine prochaine ?

Si la tendance observée ces derniers jours se confirme, "le pic de la deuxième vague pourrait être atteint pour nos hôpitaux en début de semaine prochaine", a indiqué par la suite Jean Castex, s'appuyant sur un graphique, selon lequel le nombre de patients Covid en réanimation commencerait à diminuer à cette période. Évoquant le cas échéant, "une très bonne nouvelle" et "une première étape très importante", il a toutefois nuancé, expliquant que cela "ne suffira évidemment pas pour que la pression sur le système hospitalier revienne à des niveaux supportables".  

Selon l'évolution observée ces prochains jours, deux scénarios se profilent. "Si la semaine prochaine, cette tendance ne se confirmait pas et que le nombre de patients Covid en réanimation devait continuer d’augmenter", le gouvernement serait amené à prendre des mesures supplémentaires afin d’arrêter la vague. Dans le cas contraire, "des premières mesures d’allègement pourraient intervenir à compter du 1er décembre".

"Une hospitalisation toutes les 30 secondes"

À ce jour, "le pic du mois d'avril" en nombre d'hospitalisations en raison du coronavirus a été franchi en France, soit au-delà de la barre des 32.000, a indiqué Jean Castex en première partie de son point presse.

"Nous comptons ces derniers jours une hospitalisation toutes les 30 secondes et une admission en réanimation toutes les 3 minutes" et "40 % des personnes admises en réanimation ont moins de 65 ans", a ajouté le Premier ministre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden estime que le Covid-19 fera "plus de 600.000" morts aux États-Unis

Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

EN DIRECT - États-Unis : l'acte d'accusation contre Donald Trump transmis au Sénat lundi

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Joe Biden prend ses distances avec Donald Trump jusque dans la décoration du Bureau ovale

Lire et commenter