Consommation d'alcool interdite et contrôles renforcés dans plusieurs quartiers de Paris

Consommation d'alcool interdite et contrôles renforcés dans plusieurs quartiers de Paris

COVID-19 - Pour "limiter la circulation épidémique", la préfecture de police de Paris a étendu à une vingtaine de places et rues l'arrêt interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique. Les contrôles seront renforcés et des secteurs pourraient également être évacués en cas de regroupements trop importants.

Il n'y aura pas de confinement le week-end à Paris. Mais pour "ralentir la circulation du virus en évitant les regroupements de personnes dans l’espace public", la préfecture de police a indiqué ce vendredi 5 mars élargir la liste des rues et places de la capitale concernées par l'arrêté interdisant la consommation d’alcool dans l’espace public entre 11h et 18h. Alors que la rue de Buci (6e) et la place de la Contrescarpe (5e) étaient déjà concernées, voici la nouvelle liste :

- Les berges de la Seine, sur la rive droite et la rive gauche, entre le pont des Arts et le pont de Sully, les berges de l’île de la Cité et les berges de l’île Saint-Louis.

- Arrondissement de Paris centre : Place Joachim du Bellay, Fontaine des Innocents, Place du Bourg-Tibourg, Place du marché Saint Catherine, rue des Hospitalières-Saint-Gervais, rue des Petits Carreaux ;

- 5ᵉ arrondissement : Place de la Constrescarpe ;

- 6ᵉ arrondissement : Rue de Buci ;

- 7ᵉ arrondissement : Esplanade des Invalides ;

- 9ᵉ et 18ᵉ arrondissement : Place Lino Ventura, avenue Trudaine (entre la place Lino Ventura et la rue Turgot), rue des Martyrs (entre la rue La Vieuville et la place Lino Ventura), Place du Tertre, rue Marcadet ;

- 10ᵉ arrondissement : le canal Saint-Martin (quais de Jemmapes et de Valmy), rue du Faubourg-Saint-Denis, cour des Petites-Ecuries ;

- 11ᵉ arrondissement : Rue du Général Renault, Rue du Général Blaise ;

- 14ᵉ arrondissement : Place Flora Tristan

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Des contrôles renforcés

Lire aussi

L'arrêté court jusqu'au 21 mars précise la préfecture dans son communiqué, qui indique également avoir "mobilisé des effectifs de police dès ce soir pour maintenir un haut niveau de contrôle du respect des gestes barrières sur les sites parisiens les plus fréquentés". Elle met également en garde : "Si les forces de l’ordre constatent des regroupements de personnes dans lesquels le respect des gestes barrières ne peut être garanti, notamment sur les berges de la Seine et dans les parcs et jardins, elles ont pour consigne de procéder à leur évacuation".

Les autorités ont choisi de laisser ces lieux très fréquentés accessibles à tous et de ne pas en interdire totalement l'accès. Cela faisait partie des pistes étudiées par la région Ile-de-France, alors que Toulouse a décidé de fermer les quais de la Garonne jusqu'au 8 mars. Comme en région parisienne, le préfet du Rhône a annoncé vendredi avoir renoncé à fermer les lieux les plus fréquentés de la métropole lyonnaise, comme les quais du Rhône. Il a appelé les habitants "à ne pas quitter le département" dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter