Jean-Michel Blanquer s'agace d'une "focalisation médiatique pas forcément justifiée" sur les écoles

Jean-Michel Blanquer s'agace d'une "focalisation médiatique pas forcément justifiée" sur les écoles

VIRUS SCOLAIRE - Le ministre de l'Éducation nationale a assuré ce lundi devant des cadres de LaREM que "l'école n'est pas le lieu social principal des contaminations", alors que de nombreux médecins demandent la fermeture des établissements scolaires au plus vite.

Les écoles fermeront-elles leurs portes pour lutter plus efficacement contre l'épidémie de Covid-19 ? Pour limiter le décrochage scolaire, les arrêts de travail des parents et l'impact psychique sur les enfants, la France a, depuis le premier confinement, toujours fait le choix d'épargner le milieu scolaire. Mais ces derniers jours, de nombreux professionnels de santé pressent le gouvernement d'agir, alors que le nombre de fermetures de classes pour cause de Covid-19 se multiplie.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

"Il faut fermer les écoles au plus vite", demande par exemple le Pr Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris). "Il n'y a pas d'autres solutions si nous voulons casser les chaînes de transmissions." Même point de vue pour le Dr Robert Cohen, pédiatre et infectiologue. "Si on confine de façon plus stricte, on peut envisager des fermetures d'écoles", estime-t-il.

Lire aussi

Alors que la pression s'accentue, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a renforcé le protocole en fin de semaine dernière, imposant à toute classe de fermer ses portes dès la découverte d'un cas positif. Sans fermeture généralisée. Devant les cadres de LaREM ce lundi, le ministre n'a pas bougé de position, selon les échos de la réunion obtenus par LCI. "L'école n'est pas le lieu social principal des contaminations", juge Jean-Michel Blanquer, qui affirmait même erronément qu'on s'y contaminait moins qu'ailleurs. "Il y a une focalisation médiatique par forcément justifiée sur le sujet."

Accusé de vouloir maintenir les écoles ouvertes qu'importent les conséquences sanitaires, le ministre assure pourtant ne pas avoir de "vision dogmatique" et l'affirme : "On a su fermer chaque fois que c'était nécessaire".

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : nouvelle session infructueuse au Conseil de sécurité de l'ONU

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.