Quand Edouard Philippe s'inquiétait d'un "risque politique" après le Covid

Le lauréat du grand prix 2019, Edouard Philippe.

CONFIDENCES - Dans un documentaire sur ses trois ans à Matignon, l'ancien Premier ministre s'est confié sur son inquiétude quant au devenir de la scène politique après la crise du Covid-19.

"Le risque sanitaire, je pense que ça finira par aller", prédisait Edouard Philippe en avril 2020. "Le risque économique, le risque financier", aussi. "Mais alors le risque politique ! Vu l'appauvrissement, la peur, les déstabilisations... je ne garantis pas que les prochains soient aussi éclairés", s'inquiétait-il, au cœur du premier confinement. 

Cette analyse, l'ancien Premier ministre l'a faite devant la caméra de son ami Laurent Cibien et sera visible dans le troisième volet du documentaire "Édouard mon pote de droite", diffusé prochainement sur France 5.

Dans ce film de près de trois heures intitulé "Aux manettes", Edouard Philippe revient sur ses trois années à Matignon, à travers des conversations régulières dans son bureau qui permettent de capter l'atmosphère du moment, les doutes et enjeux entourant certaines grandes décisions.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?
Ici tu gères le monde imparfait- Edouard Philippe

"Ici tu gères le monde imparfait", explique-t-il ainsi en 2018 à son ami et réalisateur, qui suit son parcours depuis près de vingt ans. "Ce qui me plaît fondamentalement dans l'acte de gouverner est d'être dans la situation où c'est toi qui t'y colle", assure-t-il.

Début novembre 2018, on voit également Edouard Philippe affirmer que la première manifestation des Gilets jaunes ne l'"inquiète pas particulièrement", avant de rétropédaler sur la taxe carbone "parce qu'il fallait bien un geste d'apaisement", puis de lâcher plusieurs milliards pour calmer la colère.

"Je ne suis jamais fan de mesures qui accroissent la dette. Il y a un moment où ça va nous coûter cher. Mais je ne suis pas un hystérique", glisse-t-il ainsi fin 2018, tout en confiant sa préoccupation de voir un jour la France dans la même situation financière que la Grèce. "Les gens qui disent le contraire, ce sont des mabouls", assène-t-il.

Les coulisses de la gestion Covid à Matignon

Le documentaire met également en scène l'ancien Premier ministre lors de la gestion de la crise sanitaire. "J'ai l'impression de conduire un car, j'ai du monde derrière, j'ai un frein sur deux qui fonctionne pas, il y a du brouillard, du verglas, on est sur une route de montagne, et t'as cinq types dans le car qui te disent qu'il fallait aller à gauche, à droite, et d'autres qui te disent de pas se planter", résume-t-il en avril 2020.

Début juin 2020, juste avant le deuxième tour des municipales au Havre, il confie qu'il remettra sa démission quoi qu'il arrive, victoire ou défaite, à Emmanuel Macron "parce que quand tu demandes aux électeurs de te faire confiance, il est urbain de laisser le choix au président de te faire confiance à nouveau ou pas." C'est sa démission qui sera finalement retenue puisque Edouard Philippe quitte Matignon le 3 juillet 2020.  

Pas de décision sur un futur présidentiel

Pour revenir plus fort ensuite ? Devant la caméra de Lauren Cibien, Edouard Philippe ne tranche pas. Au début de sa carrière, il avait balayé l'hypothèse d'un devenir présidentiel en riant. Vingt ans plus tard, il se montre plutôt un brin embarrassé : "Ce n'est pas une question légère, c'est une question assez compliquée."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Trois choses à savoir sur Novavax, le nouveau vaccin dont vous entendrez bientôt parler

EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis projettent de rouvrir leurs frontières aux voyageurs vaccinés

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

Catalogne : un Français recherché pour avoir jeté un mégot depuis la fenêtre de sa voiture

Ile de Ré : menacés d'expulsion, ces propriétaires de mobil-homes ont le sentiment de "faire tache"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.