Toutes les écoles fermées dès vendredi : quel agenda selon les niveaux ?

Toutes les écoles fermées dès vendredi : quel agenda selon les niveaux ?

ANNONCE - Comme au printemps 2020, les écoles de tout le pays fermeront dès vendredi soir pour trois semaines, et les collèges ainsi que les lycées pour un mois, a annoncé le président de la République. Une "stratégie de vaccination spécifique" concernera les enseignants.

Ils étaient en sursis depuis plusieurs semaines, la troisième vague de l'épidémie de Covid-19 aura finalement eu raison des établissements scolaires. "Durant trois semaines, nous allons fermer les crèches, écoles, collèges et lycées", a annoncé le président de la République Emmanuel Macron ce mercredi, lors de son allocution autour de la crise sanitaire. Jusqu'ici, l'exécutif avait toujours écarté cette solution, assurant ne la prendre qu'en "dernier recours" face à la hausse des contaminations.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Les zones de vacances unifiées, l'enseignement à distance privilégié

Toutefois, les vacances de printemps ne seront pas prolongées, mais "le calendrier scolaire sera adapté", précise le chef de l'État. "La semaine prochaine, les cours se feront à la maison sauf pour les enfants en situation de handicap et ceux des soignants" qui resteront accueillis à l'école, poursuit Emmanuel Macron. Durant les deux semaines qui suivront, à partir du 12 avril, toute la France sera en vacances, toutes zones confondues, pour deux semaines.

Le retour en classe sera ensuite progressif. Pour les écoliers des maternelles et des primaires, la rentrée se fera le lundi 26 avril, quand les collégiens et les lycéens bénéficieront toujours d'une semaine de cours à distance. Ils retrouveront leurs salles de classe à compter du lundi 3 mai, date du retour à la normale prévu pour l'ensemble du milieu scolaire, "avec des jauges, le cas échéant".

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - "Nous tiendrons", les annonces de Macron

Une "stratégie de vaccination spécifique" pour les enseignants

La fermeture des écoles était réclamée depuis plusieurs jours par de nombreux professionnels de santé, mais également par des élus, alors que les chiffres des contaminations en milieu scolaire ont bondi la semaine dernière. À tel point que, vendredi 26 mars, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, avait renforcé le protocole sanitaire dans les écoles, imposant la fermeture d'une classe dès le premier cas positif enregistré. Le nombre de classes restées portes closes depuis le début de la semaine a alors nettement augmenté.

Au Sénat ce mercredi, le ministre s'est toutefois félicité de la "chance pour la France d'avoir eu ses écoles ouvertes de septembre à aujourd'hui" afin de limiter le décrochage scolaire dans le pays. "Nous pouvons nous féliciter de les avoir maintenues ouvertes depuis septembre 2020", a déclaré Emmanuel Macron. "Nos enfants ont besoin d'apprendre. L'éducation de nos enfants n'est pas négociable."

Lire aussi

Parallèlement à cette pause dans les écoles, Emmanuel Macron a insisté sur l'importance de la vaccination. Les enseignants sont concernés. Comme pour les forces de l'ordre et les professions les plus exposées, ils bénéficieront d'une "stratégie de vaccination spécifique", a affirmé le président de la République. Ces derniers jours, le lancement de la vaccination pour les professeurs était évoqué pour mi-avril.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Lire et commenter