Couvre-feu : des aides renforcées pour les entreprises impactées

Couvre-feu : des aides renforcées pour les entreprises impactées
Politique

ÉCONOMIE - Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a détaillé jeudi le dispositif de soutien aux secteurs impactés par le couvre-feu. L'exécutif muscle une nouvelle fois les aides à destination des PME et TPE pour limiter les effets de la casse économique.

"Il y aura des conséquences économiques". Mercredi sur TF1 et France 2, Emmanuel Macron avait reconnu que le couvre-feu de quatre à six semaines, instauré de 21h à 6h en Île-de-France et dans huit métropoles, ne serait pas sans conséquence pour de nombreux secteurs déjà fragilisés par la crise sanitaire. Le chef de l'Etat avait alors promis de nouveaux dispositifs de soutien dans les zones concernées, qui englobent quelque 20 millions de personnes. 

"Tout ce qui doit être fait sera fait", a confirmé Bruno Le Maire ce jeudi 15 octobre. Le ministre de l'Économie a annoncé le renforcement de dispositifs déjà en vigueur pour limiter la casse économique. Avec d'abord l'élargissement du fonds de solifarité. En plus du chômage partiel, pris en charge à 100 % pour l'employeur, et l'octroi des prêts garantis par l'État, "toutes les entreprises de moins de 50 salariés situées dans les zones de couvre-feu seront éligibles au fonds de solidarité jusqu'à 1500 euros si leur perte de chiffre d'affaires atteint 50%, et ce tant que le couvre-feu durera", a indiqué le locataire de Bercy.

Pour l'hôtellerie, les cafés, la restauration, la culture, l'événementiel, le sport et certaines activités connexes situées dans les zones de couvre-feu,  les entreprises ayant une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50%, et non plus 70%, pourront percevoir le fonds de solidarité jusqu'à 10.000 euros mensuels.

Lire aussi

Par ailleurs, le gouvernement va débloquer un milliard d'euros d'aides pour contenir les conséquences économiques de la pandémie. Les TPE et PME pourront être exonérées de charges. "Toutes les entreprises fermées administrativement bénéficieront d'une exonération totale de leurs cotisations sociales et patronales durant le couvre-feu", a-t-il indiqué. Les entreprises situées dans les zones concernées seront totalement exonérées, dès qu'elles perdront 50% du chiffre d'affaires. 

Pour les cotisations salariales, l'État apportera une aide allant jusqu'à 20% de la masse salariale, permettant "en réalité de couvrir totalement le poids des charges sociales pour les entrepreneurs concernés", a ajouté le ministre de l'Économie.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Dans un dernier temps, le ministre également chargé des Finances a assuré que les prêts directs de l'Etat pour les entreprises les plus en difficulté seront prolongés jusqu'au 30 juin 2021. Même chose pour le dispositif de prêt garanti par l'Etat (PGE), qui restera accessible jusqu'à cette date. Bruno Le Maire a demandé "à la Fédération bancaire française d'examiner un report du remboursement de ces prêts pour une année supplémentaire pour les entreprises qui en ont réellement besoin".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent