Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Confinements locaux : premières images à Nice et à Dunkerque

ÉPIDÉMIE - Ce samedi 27 février, le Premier ministre a demandé aux préfets des 20 départements en alerte à ce que les contrôles soient renforcés durant le couvre-feu. Avec toujours le même objectif : "tout faire pour éviter un confinement national".

Si les agglomérations de Nice et de Dunkerque se sont réveillées confinées pour le week-end, d'autres départements français sont aujourd'hui en sursis au vu de la situation sanitaire et du taux d'incidence (le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours) qui y est particulièrement élevé. C'est le cas notamment de ceux d'Île-de-France, des Bouches-du-Rhône ou encore de la Moselle. 

Dans ce contexte, Jean Castex a réuni ce samedi 27 février en visioconférence les ministres de l'Intérieur et de la Santé, les préfets des 20 départements "sous surveillance" ainsi que les directeurs des Agences régionales de santé concernées afin de faire le point sur les situations locales et les prochaines mesures qui seront prises. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Renforcement des contrôles dans ces territoires

En attendant que les préfets viennent à bout de leurs concertations et décident de restrictions supplémentaires, le Premier ministre les a déjà appelé "à prendre des mesures à caractère immédiat", dont le renforcement des contrôles des mesures en vigueur comme le couvre-feu à 18h et le "respect des directives relatives au télétravail", a indiqué Matignon à LCI. L'accent a également été mis sur "l'optimisation de la campagne vaccinale" ainsi que le "déploiement des tests salivaires dans les établissements d’enseignement", qui ont été lancés en début de semaine pour les élèves et enseignants de retour en classe. Car depuis qu'Emmanuel Macron a décidé de ne pas reconfiner la population fin janvier, l'objectif est de "tout faire pour éviter un confinement national et adopter des mesures territorialisées".

Lire aussi

Sur demande de l'exécutif, la plupart des préfets de ces 20 départements ont déjà commencé les consultations avec les élus locaux et prévu de les intensifier en début de semaine, indique une source gouvernementale à LCI. Alors que la maire de Paris a appelé jeudi 25 février à opter pour un confinement strict de trois semaines plutôt qu'un confinement partiel le week-end, les départements franciliens devraient vraisemblablement prendre les mêmes restrictions, si ces dernières étaient décidées. Le contraire "serait incompréhensible", toujours selon cette source. Si les concertations se poursuivent ces prochains jours, aucune date n'a été communiquée pour annoncer ces nouvelles mesures dans les territoires concernés. "Il y a des situations qui exigent de trancher rapidement", reconnaît toutefois notre source. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter