Covid-19 : l'appel de Jean-Marie Le Pen à se vacciner crée des remous chez ses soutiens

Jean-Marie Le Pen, le 1er mai 2019.

ANTIVAX - L'ancien président du FN a publié vendredi sur son compte Twitter un message conseillant de se faire vacciner contre le Covid-19. Une prise de position qui n'a pas été du goût de tous ses fans.

C'est un message très court, mais qui a suscité un torrent de réactions. Le fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a appelé vendredi à se faire vacciner contre le Covid-19, suscitant une réaction en chaîne chez de nombreux soutiens. 

"Santé publique : je conseille de se faire vacciner contre le #COVID19", avait simplement tweeté l'ancien président du FN, aujourd'hui rebaptisé Rassemblement national et conduit par sa fille, Marine, candidate à l'élection présidentielle. 

Un message plutôt sobre, loin d'être une injonction, mais qui a suffi à entraîner des réactions de stupeur sur le réseau social, sur fond de mouvement "antivax" et d'opposition à l'instauration du pass sanitaire. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Vous avez perdu la raison"

"Pas ça Jean-Marie, pas après tout ce que tu as fait", pouvait-on lire parmi les nombreuses réactions suscitées par le message du "Menhir". "Jamais vous entendez ! Ne me faites pas regretter les bulletins que j'ai mis dans l'urne en votre faveur", répondait de son côté une sympathisante revendiquée du polémiste Eric Zemmour. 

"Avec tout le respect que je vous dois, vous avez perdu la raison", tweetait un autre à l'adresse de l'ancien candidat aux élections présidentielles. "Vous avez été visionnaire sur le sujet de l'immigration, mais sur celui de la 'vaccination', vous êtes totalement à côté de la plaque", observait un fan. "Quelle déception venant de votre part. L'épisode des Le Pen dans la politique est désormais terminé", se désespérait un autre. 

Parmi les réactions figure celle d'un cadre du RN, le conseiller régional d'Occitanie Olivier Monteil. "Cher Jean-Marie, impossible de résumer en cette seule phrase. Conseil sans doute pour les personnes âgées et à risque, si elles le veulent. Pour les autres, jeunes ou bien portants, il n'y a aucune raison", assurait ce dernier, alors que les recommandations scientifiques actuelles en matière de vaccination concernent tous les Français de plus de 12 ans. 

Le candidat de l'UPR à la présidentielle, François Asselineau, a jugé de son côté "bizarre" que l'appel à la vaccination vienne, le même jour, de l'ancien président du FN et du secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. 

En janvier dernier, Jean-Marie Le Pen avait indiqué au Parisien avoir contracté une forme légère du virus. Tout en assurant "détester les piqûres", il n'avait pas fermé la porte à l'idée de se faire vacciner. Idem pour sa fille, Marine, qui s'est en revanche opposée à la vaccination obligatoire et à l'instauration du pass sanitaire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.