Pas de passeport sanitaire, premiers vaccinés dimanche... Olivier Véran met les choses au point

Pas de passeport sanitaire, premiers vaccinés dimanche... Olivier Véran met les choses au point

EXPLICATIONS - Invité du 20H de TF1 ce mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran dément toute volonté du gouvernement d’imposer la vaccination pour certaines activités. Il n'envisage pas par ailleurs un reconfinement du pays après les fêtes.

Il a voulu mettre les choses au point. Invité du journal de 20H de TF1 ce mardi, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a répondu aux craintes suscitées par un projet de loi du gouvernement, qui imposerait, selon certains élus, la vaccination pour se rendre dans certains lieux. "Non, le vaccin contre le coronavirus ne sera pas obligatoire", répond Olivier Véran (voir vidéo en tête de cet article). "Le président de la République s’y est engagé, le Premier ministre également." Selon lui, être vacciné contre le Covid-19 ne sera pas nécessaire "ni pour prendre un transport en commun", ni "pour entrer dans un restaurant ou pour aller travailler".

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

À ce sujet, Olivier Véran fustige "une mauvaise polémique née d’un tweet de la responsable du Front national ce matin à propos du projet de loi qui répond à une demande des parlementaires". "Les parlementaires nous ont demandé de mettre des dispositions dans le dur de la loi pour cette crise sanitaire ou les catastrophes sanitaires qui pourraient arriver dans les années ou décennies" à venir, poursuit le ministre. "Dans le contexte que nous connaissons, il faut de la confiance pour que les Français se fassent vacciner librement. Le gouvernement ne proposera pas ce texte devant le Parlement avant plusieurs mois, avant d’être sorti de la crise. Le débat est clos."

"Quelques dizaines de résidents" vaccinés dimanche

La vaccination débutera en France "dès dimanche", confirme d’ailleurs Olivier Véran, après le feu vert des autorités européennes depuis lundi. "Deux à trois établissements pour personnes âgées" seront d’abord concernés, alors que "les vaccins seront livrés samedi". L’un est situé "pas très loin de Paris" et "un autre du côté de la Bourgogne-Franche-Comté", indique le ministre. Au total, "quelques dizaines de résidents" seront vaccinés dimanche.

Lire aussi

"D’autres établissements" pourront vacciner leurs résidents "lundi, puis mardi... Le maître-mot est la progressivité", affirme Olivier Véran. "Nous aurons ensuite des livraisons plus importantes à la fin du mois de décembre et au début du mois de janvier. Nous ne voulons pas confondre vitesse et précipitation." Le ministre note surtout que le début de la campagne de vaccination ne sera pas "un lancement français", mais "un lancement européen". "Tous les pays de l'Union européenne démarrent la vaccination le même jour."

Un reconfinement après Noël ? "Les solutions sont fonctions de la situation sanitaire"

Enfin, le ministre est également revenu sur la demande d’élus du Grand Est, qui évoquent un reconfinement après Noël afin d’éviter une nouvelle vague de contaminations. Une hypothèse, pour l’heure, non retenue par le gouvernement. "Toutes les solutions sont toujours dans les tuyaux, mais elles sont fonctions de la situation sanitaire", explique l’ancien député. "Aujourd’hui, il y a trop de cas, plus de 10.000 quotidiens", mais "nous ne sommes pas en flambée épidémique comme certains de nos voisins qui ont dû reconfiner en catastrophe", assure-t-il.

En ce sens, "en France, nous avons pris les décisions plus tôt, nous permettant justement d’éviter un reconfinement tel qu’il est constaté chez nos voisins", défend Olivier Véran, qui met toutefois en garde la population en ce début de vacances et à la veille des fêtes de fin d’année. "J’espère sincèrement que les Français seront vigilants pendant les fêtes et les vacances. Nous surveillerons cela au quotidien."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : le ministre des PME ne pense pas qu'il y aura d'impact "significatif"

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter