Restrictions, vacances, vaccins... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Restrictions, vacances, vaccins... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

EN BREF - S'il a exclu tout reconfinement pour l'instant, le Premier ministre a appelé les Français à la vigilance pendant les vacances et annoncé l'ouverture de quelque 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections de vaccins anti-Covid.

De la pédagogie, aucun changement dans les mesures de restrictions et une politique de vaccination encore renforcée. A la veille des vacances scolaires d'hiver pour la zone A, le Premier ministre Jean Castex a renoué avec les traditionnelles conférences de presse du jeudi. Objectif : appeler les Français à la vigilance pendant les congés pour éviter tout dégradation d'une situation sanitaire préoccupante... mais stable. 

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

"La circulation du virus n'a pas sensiblement augmenté au cours des deux dernières semaines (…)Nous avons su nous adapter dès les premiers signes d'une reprise épidémique en janvier (…) Les fêtes de fin d'année ne se sont pas traduites par une flambée de l'épidémie comme nous pouvions le craindre", a-t-il ainsi détaillé, appelant à la mobilisation des Français pour "éviter un second confinement".

"Un nouveau confinement qu’en tout dernier recours"

Le reconfinement n'est donc toujours pas à l'ordre du jour dans l'immédiat, le Premier ministre ayant rappelé que cette hypothèse ne serait envisagée qu'en dernier recours, compte-tenu du poids économique et social pour la population. "Un confinement signifierait la fermeture de beaucoup de nos commerces et de nos établissements d'enseignement", a-t-il déclaré. Or, la France fait partie des pays qui sont parvenu à maintenir les écoles ouvertes le plus possible depuis le début de l'épidémie, a-t-il rappelé en citant l'Unesco.  

"La situation ne le justifie pas à ce jour : notre niveau d’incidence est certes élevé mais il reste encore très inférieur à ce qu’il était en octobre dernier, alors même que nous dépistons toujours autant", a-t-il assuré, avertissant toutefois que l'exécutif n'hésitera pas à reconfiner en cas de dégradation de la situation. "Si nous y sommes contraints, nous n'hésiterons pas à prendre nos responsabilités. Notre responsabilité n'est pas de retarder cette échéance mais de tout mettre en œuvre pour l'éviter".

"Le moment n’est pas venu d’alléger" les restrictions

Jean Castex a évoqué dans la foulée les dernières mesures mises en place par le gouvernement pour freiner la circulation du virus. Les déplacements avec les pays hors de l'UE sont désormais interdits, saufs motifs impérieux, afin d'éviter que les personnes porteuses d'un variant puissent entrer en France, a rappelé le Premier ministre. 

"Nous avons tous vu ces centres commerciaux bondés dans lesquels les distances ne peuvent pas être respectés", a également lancé le Premier ministre, en référence à la fermeture annoncée la semaine dernière des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés qui "constituent des lieux de forte concentration et de brassage". 

Le télétravail devient "impératif"

S'agissant du télétravail, Jean Castex a invité a déploré que cette pratique se soit réduite depuis la fin de l'année 2020, insistant sur le fait que "télétravailler partout où c’est possible devient impératif". Il s'agit d'un "levier puissant que nous n'utilisons pas suffisamment" pour lutter contre l'épidémie, estime-t-il.

"Grande prudence" pendant les vacances

Alors que ces congés débutent vendredi soir pour une partie du pays, Jean Castex a invité les Français qui prendront des vacances d'hiver à "la plus grande prudence" afin d'éviter les contagions. "Nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions" mais "nous devons éviter tout relâchement" des gestes barrières, "comme vous l’avez fait à l’occasion des fêtes de fin d’année", a demandé le Premier ministre lors d'un point de presse avec plusieurs ministres.

Le Premier ministre a par ailleurs profité de la séance de questions-réponses pour apporter une précision : si un reconfinement était décidé pendant les vacances de février, ce qui n'est pas exclu si la situation l'exige, "les gens en vacances autoriser les gens à regagner leur domicile".

1,7 million de rendez-vous en plus pour se faire vacciner

Sur le front de la vaccination qui "suit désormais un rythme soutenu", quelque 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections de vaccins contre le Covid-19 seront ouverts "dans les prochains jours", a annoncé Jean Castex.  Le Premier ministre, qui a dit mesurer "parfaitement l'angoisse de toutes ces personnes âgées de plus de 75 ans" n'ayant pas pu se faire encore vacciner, a précisé que 500.000 rendez-vous pour fin février seront proposés à partir de vendredi, puis que 1,2 million "sur le mois de mars, seront ouverts dès le milieu de la semaine prochaine".

"D’ici la fin de la semaine, tous les résidents volontaires des EHPAD auront reçu leur première injection", a en outre indiqué le Premier ministre. "70% de cette population aura franchi cette première étape décisive dans quelques jours. Et elle sera totalement protégée d’ici le début du mois de mars à l’issue des deuxièmes injections", a-t-il ajouté soulignnant assumer que le délai de trois à quatre semaines, nécessaire entre les deux injections des vaccins Pfizer et Moderna, soit respecté dans les centres de vaccination et dans les Ehpad.

Lire aussi

Autorisé en France depuis mercredi, le vaccin AstraZeneca va "permettre d’accélérer le rythme de vaccination", a en outre estimé Jean Castex, précisant qu'il va permettre d'"atteindre l’objectif de 4M de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février."

"Isolez-vous"

A l'adresse des Français présentant des symptômes du Covid, Jean-Castex a rappeler l'importance dans ce contexte de se tester immédiatement et de recourir à un isolement strict. "Aux 20.000 personnes qui sont détectées positives chaque jour, je vous le demande : isolez-vous immédiatement, ne sortez pas de chez vous pendant 7 jours. Aidez l’assurance maladie à identifier les personnes avec lesquelles vous avez été en contact, acceptez la visite à domicile d’un infirmier libéral qui vous est désormais proposée et permettra de tester vos proches", a exhorté le Premier ministre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

EN DIRECT - Olivier Véran : "Le pass sanitaire, nous y mettrons fin à la minute où nous le pourrons"

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.