Covid-19 : Roselyne Bachelot placée sous "oxygénothérapie renforcée" à l'hôpital

Covid-19 : Roselyne Bachelot placée sous "oxygénothérapie renforcée" à l'hôpital

DERNIÈRES NOUVELLES - Dans un tweet publié ce jeudi, la ministre de la Culture a annoncé bénéficier "d'une oxygénothérapie renforcée". Hospitalisée mercredi suite à sa contamination au Covid-19, elle avait été placée sous surveillance.

Hospitalisée depuis ce mercredi après avoir contracté le Covid-19, Roselyne Bachelot, a donné de ses nouvelles ce jeudi. "Je suis prise en charge par des soignants exceptionnels et bénéficie désormais d'une oxygénothérapie renforcée", écrit-elle. "Hier soir, elle ne se sentait plus assez bien avec la dose d’oxygène qui lui était délivrée. Les médecins ont par conséquent décidé de l’augmenter", a dit à l'AFP un membre de l'entourage de la ministre. 

"Une supplémentation en oxygène, qui se fait au moyen de lunettes dans le nez, une première chose à surveiller quand on est infecté. Ce n'est pas inquiétant, on recommande même de le faire à domicile pour limiter les hospitalisations", a expliqué sur LCI l'épidémiologistes Yves Buisson.

Cette même source a expliqué qu'elle "a tenu à faire un tweet pour rassurer les personnes qui lui envoient de nombreux messages inquiets". Dans son message, la ministre de la Culture a effectivement tenu à remercier "tous ceux qui (lui) ont envoyé des messages chaleureux". "Ils me touchent et me portent !"

Mercredi, la ministre était placée "sous surveillance" sans que son état n'inspire d'inquiétudes

Roselyne Bachelot avait annoncé samedi avoir été testée positive "à la suite de symptômes respiratoires", avant que son entourage annonce mercredi son hospitalisation. Âgée de 74 ans, elle avait été placée "sous surveillance", mais "il n'y a pas eu de dégradation de son état", avait précisé l'entourage à LCI dans la foulée de l'annonce, indiquant qu'elle était en "chambre normale" et en "repos forcé". "Son état est stable et n'inspire pas d'inquiétudes", avait également indiqué cette source à l'AFP.

Lire aussi

L'ancienne ministre de la Santé avait reçu le 17 mars, soit trois jours avant d'annoncer sa contamination, une première dose de vaccin contre le Covid-19. Insuffisant pour que ce dernier fasse effet.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.