Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Déconfinement : le calendrier se précise

COVID-19 - Le Premier ministre participera ce jeudi à la conférence de presse sur la situation épidémique du pays et la gestion de la crise. La rentrée scolaire, la campagne de vaccination et la question des frontières seront abordées.

Après plusieurs semaines d’interruption, elle fait son retour. La traditionnelle conférence de presse du jeudi, en compagnie du ministre de la Santé et parfois du Premier ministre, aura bien lieu ce 22 avril à 18h. Elle se fera en présence de Jean Castex, Olivier Véran, Jean-Michel Blanquer et Gérald Darmanin, alors que l’exécutif a précisé mercredi le calendrier du déconfinement.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer sera présent pour aborder la rentrée scolaire prévue lundi 26 avril pour les élèves du primaire, et le 3 mai pour les collégiens et lycéens. Alors que la situation sanitaire est encore fragile, l’exécutif souhaite notamment déployer massivement des autotests pour les élèves et le personnel éducatif. Selon les informations de TF1 et LCI, son but est d'abord de proposer au moins un autotest par semaine aux lycéens. Le personnel de l'Éducation nationale, tous niveaux confondus, pourrait lui bénéficier de deux autotests par semaine. Les élèves de primaire bénéficieraient eux de tests salivaires ; le ministre de la Santé espère pouvoir atteindre le million de tests réalisés par semaine. 

Le gouvernement pourrait aussi rassurer les syndicats, qui réclament un protocole sanitaire renforcé, notamment via l'installation de capteurs de CO2 dans les classes. Ils alertent également sur la problématique des cantines, où il est difficile de respecter toutes les consignes sanitaires, et réclament la fermeture des classes dès la détection d'un cas de Covid, quel que soit le variant. Avant les vacances de printemps, dans les départements qui n'étaient pas placés sous surveillance, il fallait trois cas de Covid-19 confirmés ou un seul cas confirmé aux variants "sud-africain" ou "brésilien" pour fermer une classe. Selon nos informations, le gouvernement se prononcera bien pour la fermeture des classes dès le premier cas confirmé de Covid, quel que soit le variant détecté. La question des examens de fin d'année sera également abordée. 

Lire aussi

Un point sur la campagne de vaccination

Jean Castex devrait également faire le point sur la campagne de vaccination, avec son ministre de la Santé Olivier Véran. Le gouvernement a annoncé mardi que 400.000 travailleurs de plus de 55 ans, d'une vingtaine de métiers "de deuxième ligne", bénéficieront à partir du 24 avril de créneaux de vaccination réservés pendant deux semaines. 

Enfin, la question des frontières sera abordée. Après la suspension des vols en provenance du Brésil, la France s’apprête à suspendre les vols en provenance et à destination de l’Inde, où sévit le variant indien.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.