Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

DÉPLACEMENTS - Le Premier ministre a annoncé ce mardi à l'Assemblée nationale la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre" pour limiter la propagation du variant brésilien du Covid-19.

L'opposition et les médecins sommaient le gouvernement d'agir rapidement. Ce mardi 13 avril, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le Premier ministre a annoncé la suspension des vols entre le Brésil et la France pour limiter la propagation du variant brésilien du Covid-19. "Nous constatons que la situation s’aggrave et nous avons donc décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France", a déclaré Jean Castex.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

"La fermeture des frontières est utile et absolument nécessaire et je ne vois pas comment au moment où on confine les Français, on puisse maintenir cette liaison aérienne", avait affirmé sur RFI Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale. Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel avait plaidé sur Cnews pour "des mesures de fermeture des frontières ou d'isolement strict" des voyageurs, par exemple en les confiant "15 jours à l'hôtel, comme ça se fait dans d'autres pays". "Nous sommes favorables à une interruption des vols et à tout le moins, à un renforcement de mesures de contrôle", avait fait savoir, de son côté, le socialiste Boris Vallaud. 

Il est donc parfaitement inexact de dire que nous serions resté sans agir."- Jean Castex

Toutefois, Jean Castex a réfuté les accusations d'inaction du gouvernement ; "A ce jour et depuis les mesures que nous avons prises le 29 janvier dernier, toute personne qui veut se rendre en France à partir du Brésil ne peut le faire que pour des motifs impérieux, et vous savez que s’agissant des ressortissants français le conseil d’État a annulé la décision prise par le gouvernement, considérant qu’il s’agissait d’une contrainte disproportionnée", assure-t-il. "Toute personne qui veut du Brésil venir en France doit présenter un test négatif à l’embarquement, un test négatif à l’arrivée et une période de dix jours d’isolement. Il est donc parfaitement inexact de dire que nous serions resté sans agir."

Lire aussi

La situation sanitaire n'a cessé de s'aggraver au Brésil depuis février en raison de l'émergence d'un variant local du virus, appelé P1, considéré comme plus contagieux et plus mortel. 

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Avignon : qui était le policier abattu ?

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.