Création d'un groupe écologiste au Sénat : "Nous souhaitons être dans l’opposition active", prévient Esther Benbassa

La sénatrice EELV de Paris Esther Benbassa
Politique

PARLEMENT - Suite à l'élection de nouveaux élus verts ce dimanche aux sénatoriales, les écologistes vont pouvoir constituer un groupe au Sénat. "Nous souhaitons être un groupe d’opposition actif, avec des objectifs à réaliser", a déclaré à LCI la sénatrice EELV Esther Benbassa, qui se réjoui de la "bonne dynamique" de son parti.

Les écologistes vont retrouver un groupe au Sénat. A l'issue des élections sénatoriales de ce dimanche 27 septembre, la sénatrice EELV Esther Benbassa a annoncé qu'il "y aura un groupe Vert au Sénat" avec au moins 10 élus, une première depuis 2017. Six nouveaux candidats écologistes ont été élus ce dimanche ; ils s'ajoutent aux quatre écologistes déjà en place au palais du Luxembourg, à Sophie Taillé-Polian de Générations et au nouveau sénateur corse Paul-Toussaint Parigi. Que va changer la constitution d'un tel groupe ? Que vont y défendre ses élus ? LCI a posé la question à Esther Benbassa, candidate à la présidence du futur groupe.

Lire aussi

LCI : Pourquoi est-ce important pour les écologistes d'être en mesure de constituer un groupe au Sénat ?

Esther Benbassa : Etre au Sénat, c’est ajouter un groupe d’opposition à une chambre à majorité de droite. Mais attention, opposition ne veut pas dire toujours voter contre. Nous souhaitons être un groupe d’opposition actif, avec des objectifs à réaliser. Avoir un groupe nous permettra d'avoir plus de possibilités de peser, en intégrant les commissions, les missions. Nous pourrons également mieux porter cette voix écologiste à l'extérieur du Sénat. 

Quels sujets souhaitez-vous défendre ?

Bien sûr, nous débattrons des sujets environnementaux : lutte contre le réchauffement climatique, protection de la biodiversité, respect du vivant, condition animale, 5G. L'une de nos priorités est de graver dans la loi les propositions de la convention citoyenne pour le climat. Car nous ne sommes pas seulement des environnementalistes. Notre écologie politique englobe aussi l’économie, la sécurité, le sanitaire, la culture. Aujourd’hui on ne peut pas faire de l’écologie politique sans englober tout ce qui se passe dans la société. Par exemple, nous avons vu comment l’épidémie de Covid-19 a servi de loupe agrandissant les inégalités sociales en France. Et nous sommes aussi là pour discuter de ces sujets. 

En vidéo

Sénat : La droite renforce son contre-pouvoir

"Nous nous sommes implantés dans les zones rurales"

Que disent ces résultats de la situation du parti à l'échelle nationale ?

Le Sénat est la chambre qui représente les territoires, les zones rurales. Grâce aux élections municipales, nous nous sommes implantés dans les zones rurales. C'est important pour nous de ne pas nous cantonner à la France des centres urbains, mais à la France dans sa globalité. Ces résultats sont de bon augure pour les élections régionales, départementales, et à plus long terme la présidentielle puis les législatives. Nous sommes dans une dynamique et notre victoire au Sénat montre l’ampleur de cette dynamique. Nous sommes un petit groupe oui - notre parti ne compte pas des dizaines de milliers d'adhérents - mais nous avançons à grands pas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Reconfinement : la Coupe de France suspendue

EN DIRECT - Attaque mortelle à Nice : trois morts, le parquet antiterroriste se saisit des faits

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent