Edouard Philippe annonce le prolongement du confinement au moins juqu'au 15 avril

Edouard Philippe annonce le prolongement du confinement au moins juqu'au 15 avril
Politique

PROLONGATIONS - A l'issue du Conseil des ministres, le Premier ministre a annoncé que le confinement irait au moins jusqu'au 15 avril, soit une prolongation de 15 jours. "Cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l'exige", a ajouté Edouard Philippe.

Comme attendu, le confinement ne prendra pas fin mardi 31 mars. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé,  vendredi 27 mars, qu'il serait prolongé de deux semaines, soit jusqu'au 15 avril. "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu'au mercredi 15 avril", a-t-il déclaré à l'issue d'un Conseil des ministres.

Lire aussi

Cette nouvelle date n'est pas définitive. "Cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l'exige", a prévenu le chef du gouvernement. Le conseil scientifique "évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement" mais "il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude", a poursuivi le Premier ministre, qui répétait là les éléments donnés plus tôt dans la semaine par l'instance chargée de conseiller l'exécutif dans cette période. Dans l'entourage du chef du gouvernement, on fait peser ce décalage entre le conseil scientifique et le gouvernement sur le fait qu'il est difficile de "voir plus loin qu'à 15 jours". "C'était dans l'air ce matin", explique-t-on encore.

L'Italie, exemple difficile à suivre

"Au terme des dix premiers jours de confinement, il est clair que nous n'en sommes qu'au début de la vague épidémique. Elle a submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Île-de-France et dans les Hauts-de-France", a expliqué Edouard Philippe. A Matignon, on explique se baser sur l'expérience italienne, dont les autorités laissent entendre que le confinement, débuté bien plus tôt, va être prolongé autour du 3 avril : "On n'arrive pas à voir s'ils sont au sommet de la vague ou s'ils en sortent."

Aussi, côté français, on est bien conscient que les premiers effets du confinement ne devraient pas arriver de suite. "20 jours après le confinement", espère Matignon. "Mais même ça, on ne peut pas l'annoncer. On est au doigt mouillé, comme tout le monde", constate l'entourage du Premier ministre, qui affiche une certitude : "La vague aura lieu d'ici le 15 avril et on ne voit pas plus loin".

Les règles du confinement restent les mêmes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Le Premier ministre a également précisé que "les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s'appliquer", et que "ceux qui ne respectent pas les règles de confinement (...) seront sévèrement punis, car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d'entre nous". Interrogé sur d'éventuels points de crise dans la crise, que ce soit dans les quartiers sensibles ou les prisons, Matignon se veut serein : "Si ça doit arriver, on gérera. Mais pour l'instant, on est dans le choc : économique, social, sanitaire. C'est terrible. On va y arriver, au prix fort".

Edouard Philippe prendra de nouveau la parole, samedi 28 mars, lors d'"un point complet sur la situation du pays face à cette épidémie", en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent