Crise des éleveurs : François Hollande annonce un plan d'urgence, le Mont Saint-Michel de nouveau bloqué

Crise des éleveurs : François Hollande annonce un plan d'urgence, le Mont Saint-Michel de nouveau bloqué

AGRICULTURE - François Hollande a annoncé mardi qu'un "plan d'urgence" en faveur des éleveurs serait présenté mercredi lors du Conseil des ministres. Les éleveurs en colère, eux, bloquaient toujours mardi matin le périphérique de Caen, mais aussi les principaux accès d'Evreux.

Le rapport sur les prix payés aux éleveurs devait être rendu au ministre de l’Agriculture ce jeudi. Mais face à un durcissement du conflit, le gouvernement a préféré prendre les devants : François Hollande a annoncé mardi qu'un "plan d'urgence" en faveur des éleveurs serait présenté mercredi lors du Conseil des ministres, alors que des éleveurs en colère bloquaient toujours mardi matin le périphérique de Caen, mais aussi les principaux accès d'Evreux.

EN SAVOIR +
>>  Visiter le Mont-Saint-Michel, mission pas tout à fait impossible
>> Éleveurs en colère : Caen est toujours bloquée

"La situation des éleveurs et des producteurs de lait est extrêmement difficile. C'est la raison pour laquelle j'ai appelé les distributeurs à prendre leurs responsabilités. Ils doivent tenir des engagements, il y a une vérification qui sera faite dès ce soir puisqu'un médiateur a été désigné, il remettra son rapport cet après-midi au ministre", a déclaré François Hollande lors de son arrivée au Conseil économique, social et environnemental pour le Sommet des consciences sur le climat. "Je demande à tous les agriculteurs de comprendre que nous sommes tous mobilisés, nous sommes conscients de leurs difficultés, elles sont très grandes et elles appellent des mesures structurelles - elles seront prises - et des mesures conjoncturelles, c'est-à-dire l'urgence, elles seront également décidées demain" mercredi, a insisté le président de la République.

Un rapport rendu en urgence

Le périphérique de Caen, pour la deuxième journée consécutive, et les principaux accès à la ville d'Evreux étaient toujours bloqués mardi matin par des éleveurs en colère, alors qu'au niveau du Mont-Saint-Michel, de nouveaux barrages ont été mis en place aux environs de 10h15. Les manifestants, qui protestent contre la faiblesse des prix de leurs productions, ont aussi élevé des barrages sur plusieurs routes ou autoroutes.

Un peu plus tôt mardi matin, le ministre de l'Agriculture a annoncé que le rapport du médiateur des relations commerciales agricoles serait rendu dès mardi soir, soit avec 24 heures d'avance. Stéphane Le Foll a souligné que le problème de l'élevage devait être réglé au niveau "national", alors que les éleveurs normands réclament sa venue pour lever leurs blocages. Le rapport, demandé par le ministre, vise à établir les responsabilités des industriels et de la grande distribution, notamment sur les prix payés aux éleveurs bovins, qui n'ont que faiblement augmenté ces dernières semaines malgré l'accord conclu le 17 juin entre les professionnels de la filière.

À LIRE AUSSI >> "Viandes de France" : le "nouveau" label que vous trouverez dans les hypermarchés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Présidentielle 2022 : au 20H de TF1, Anne Hidalgo appelle à "une primaire de la gauche"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.