Crise en Guyane : Hollande appelle à la fin des blocages et se dit "prêt" à recevoir les élus à Paris

BLOCAGES - Dans une lettre adressée aux parlementaires guyanais, François Hollande en appelle à la fin des blocages dans le département d'Outre-mer où un mouvement social dure depuis près de trois semaines. Il se dit également "prêt" à recevoir à Paris les élus "à tout moment à Paris".

Le président de la République François Hollande a appelé lundi à la fin des blocages en Guyane, se disant prêt à recevoir "à tout moment à Paris" les parlementaires guyanais,  dans un courrier adressé à ces élus dont l'AFP a eu copie. Un moyen, dit-il, de "construire l'avenir de la Guyane".


L'économie guyanaise ne doit pas être fragilisée plus longtemps", insiste le chef de l'Etat, qui souligne que les "propositions ambitieuses" demandées par le collectif qui pilote le mouvement social en Guyane depuis près de trois semaines méritent "un examen approfondi".

En vidéo

Guyane : premiers affrontements après deux semaines de manifestations pacifistes

La Guyane se préparait à vivre lundi un blocage moins "total" que prévu, le collectif "Pou La Gwiyann dékolé", qui pilote le mouvement social agitant le département depuis bientôt trois semaines. Dimanche, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a demandé dimanche au collectif de "lever les derniers barrages", l'économie guyanaise "ne (pouvant) être ainsi fragilisée plus longtemps".


Plus d'infos à suivre...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La crise en Guyane

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter