VIDÉO - Croix de Lorraine dans le logo de l'Elysée : "Le général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe", réagit Nicolas Dupont-Aignan

Politique
SYMBOLE - Après les produits dérivés à l'effigie de l'Elysée, voilà que la Croix de Lorraine a fait son apparition jeudi 13 septembre sur le pupitre d'Emmanuel Macron, lors de son discours contre la pauvreté. Une initiative qui n'a pas manqué de faire réagir Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, sur LCI.

La Croix de Lorraine s'invite sur le nouveau logo de l'Elysée. Apparue discrètement jeudi 13 septembre sur le pupitre derrière lequel était placé Emmanuel Macron lors de son discours contre la pauvreté, ce symbole de la Résistance et de la lutte contre l'Allemagne nazie, placé au-dessus des initiales RF (pour République française) n'a pas tardé à faire réagir dans la classe politique.


"C'est un peu décevant", a lancé ce matin sur LCI  Nicolas Dupont-Aignan. "Le pauvre général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe", a-t-il poursuivi, ajoutant : "Je suis gaulliste, et la Croix de Lorraine, c'est l'emblème de la Résistance, mais c'est curieux qu'un président aussi soumis aux forces de l'argent, aux pays étrangers, ose instrumentaliser cette croix".


Geoffroy Didier, secrétaire général délégué des Républicains, a dénoncé, lui,  une "tentative de captation du gaullisme" par Emmanuel Macron. De son côté, l'Elysée a précisé qu'il s'agissait d'une "référence à Charles de Gaulle pour marquer les 60 ans de la Ve République", mais aussi "les 50 ans de la mort du général et les 80 ans de l'appel du 18 juin" qu'on célébrera en 2020.

J'ai le sentiment que les Français sont un peu lassés de la communication d'Emmanuel Macron.Nicolas Dupont-Aignan

Ces nouvelles armoiries apparaissent alors que se profilent les Journées du Patrimoine, ce week-end pendant lesquelles l'Elysée lance sa vente de produits dérivés pour financer la rénovation de ses bâtiments. Sur ce sujet également, le président de Debout le France s'est empressé de faire valoir sa vision des choses : "C'est très bien de faire ça, mais pour moi ce n'est pas l'essentiel. J'ai le sentiment que les Français sont un peu lassés de la communication d'Emmanuel Macron, les mugs, la Première dame dans une série télé...", a-t-il lancé.

"Vous savez être président de la République, c'est incarner un pays et essayer de résoudre ses problèmes", a poursuivi Nicolas Dupont-Aignan. "Aujourd'hui les Français souffrent et je crois qu'ils attendent de nous, en tout cas des hommes politiques, qu'on apporte des solutions. Les Français attendent du sérieux", a-t-il conclu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter