Danger de l'alcoolisme : Manuel Valls très mécontent d'être utilisé comme photo d'illustration par les Inrocks

Danger de l'alcoolisme : Manuel Valls très mécontent d'être utilisé comme photo d'illustration par les Inrocks

DirectLCI
VIVE TWITTER - L'ancien Premier ministre s'est écharpé vendredi sur Twitter avec le magazine culturel pour une photo par forcément très drôle aux yeux de l'intéressé. Elle illustrait les dangers de l'alcool.

Provocation ou simple moquerie ? Chacun se fera juge mais la blague n’a pas plu au principal intéressé. Vendredi, le magazine culturel les Inrocks a publié un article sur Twitter intitulé "L'alcool pourrait causer des dommages génétiques irréversibles" avec comme photo d’illustration… l’ancien Premier ministre avec un verre de vin à la main. Un choix iconographique que Manuel Valls a peu goûté. 

"Un adversaire politique"

Le tweet des Inrocks a rapidement été repartagé sur Twitter.

Au regard de la popularité du tweet, Manuel Valls a  réagi en demandant des explications aux Inrocks.

"Je savais que ce magazine me considérait comme un adversaire politique. Mais là on dépasse toutes les bornes... J'attends une explication... rapide", réplique l’intéressé. 

Aussi sec, les Inrocks lui répondent - sans s’excuser - en expliquant qu'il s'agissait d'une "illustration humoristique" mais pas  d'"une attaque". "Vous n’êtes pas notre adversaire", ajoutent les Inrocks.


Pour autant, ce message à destination de l’ancien Premier ministre ne semble absolument pas l’avoir apaisé. Dans un second tweet, il charge à nouveau l'hebdomadaire, propriété du banquier et homme d'affaires Matthieu Pigasse

"Au vu des couv' de ces dernières semaines et des prises de position des uns et des autres, je confirme qu'il y a bien un esprit 'Charlie', celui du 11 janvier 2015, et un 'humour' très particulier, celui des Inrocks... Chacun appréciera", tweete Manuel Valls en référence à la Une très controversée des Inrocks sur le chanteur  Bertrand Cantat.

Manuel Valls soutenu mais aussi moqué

Plusieurs personnalités et politiques comme Anne Sinclair, l’ancienne secrétaire d’Etat Juliette Méadel, le philosphe Raphaël Enthoven ou encore la députée LREM Anne-Christine Lang (ex-PS) sont montés au créneau pour défendre Manuel Valls. Madame Lang a notamment appelé à boycotter l’hebdomadaire culturel.

Certains internautes ont eux critiqué le manque d’humour de l’ancien Premier ministre… ou se sont gentiment moqués.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter