"Tout le monde devrait le payer" : l'idée de l'impôt sur le revenu universel remis sur la table par Jacqueline Gourault

Politique
FISCALITÉ - Pour "recréer le lien entre citoyen et impôt", la ministre Jacqueline Gourault propose dans une interview au Journal du dimanche que tous les Français, "y compris les plus modestes" y contribuent. Une idée explosive ?

Aujourd'hui, moins d'un ménage sur deux paye l'impôt sur le revenu. Mais selon la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault, l'une des pistes de sortie du Grand débat national pourrait être l'impôt universel. "Le rapport à l'impôt s'est effiloché avec le temps" explique-t-elle dans Le Journal du dimanche. "Or il pose une question essentielle : celle du lien de chaque citoyen avec le bien commun, avec la nation. Nous avons tendance à oublier que notre société est l'une des plus protectrices et des plus redistributrices qui soient ! Cela nous revient aujourd'hui en boomerang. Et le fait que seulement moins d'un foyer fiscal sur deux paie l'impôt sur le revenu y contribue. Il faut redonner à chacun le sens de l'impôt, qui est un acte citoyen."

"Chacun pourrait contribuer à la hauteur de ses moyens, même de manière très symbolique, pour recréer le lien entre citoyen et impôt" continue la ministre. "Tout le monde devrait payer l'impôt sur le revenu. Y compris les plus modestes, même un euro." Selon elle, le système fiscal français repose trop sur la contribution des classes moyennes. 


Reste qu'à propos de faire payer l'impôt à tous les Français dès le premier euro gagné, le Premier ministre Edouard Philippe avait pointé fin janvier que c'était déjà le cas pour la CSG, ou pour la TVA en ce qui concerne les dépenses, sans toutefois en écarter l'idée. Pourtant, régulièrement, l'exécutif et le président de la République rappellent qu'il n'est pas question d'augmenter les impôts.

Favorable à la création d'une nouvelle tranche d'impôt pour les plus riches

"Dans le même temps, il faut aussi que nous réfléchissions à la contribution que devraient apporter les très hauts revenus" développe Jacqueline Gourault. A la question de savoir s'il faut créer une nouvelle tranche d'impôt sur les hauts revenus, idée un temps évoquée dans la majorité, elle répond : "Je n'en serais pas choquée, même si je ne crois pas que les solutions aux problèmes de notre pays viendront d'une augmentation globale des impôts. L'objectif et la réalité de l'action du gouvernement, c'est la baisse de la fiscalité."


Enfin, la ministre se prononce aussi pour la suppression de la taxe d'habitation pour tous. "A partir du moment où 80% des contribuables en sont exonérés, il me semble préférable de la supprimer totalement. Faire croire que les 20% qui restent sont des 'riches', comme si nous vivions dans une société binaire, serait une erreur."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter