Dans "Une ambition intime", Bayrou parle de sa ressemblance avec Richard Gere… et se fait tacler par Twitter

Politique
SOSIE ? - Le maire de Pau est l’invité d’"Une ambition intime", sur M6, dimanche prochain. Dans des extraits consultés par Paris Match, il évoque une ressemblance avec l’acteur Richard Gere. Ce qui fait un peu se gondoler Twitter.

À quoi reconnaît-on ses amis ? Peut-être à ce qu’ils ont l’art du compliment. Ou qu’ils ne sont totalement pas objectifs vous concernant. Les amis de François Bayrou, en tout cas, sont de très, très bons amis, au point peut-être de perdre un peu le sens de la mesure quand ils trouvent que le maire de Pau ressemble… à Richard Gere, le beau gosse américain, bourreau des coeurs de Pretty Woman et autres comédies romantiques. Est-ce les yeux malicieux ? La chevelure grisonnante ? Quelque chose dans le sourire ? Dur de savoir, tant la ressemblance ne saute à priori pas aux yeux.


Mais en tout cas, c’est ce que révèle le candidat à la primaire et maire de Pau, dans "Une ambition intime", l'émission animée par Karine Lemarchand, dans laquelle les candidats ou candidats pressentis à la présidentielle viennent déballer leur passé, leurs soucis, leurs manies, leurs confidences, sur un coin de canapé. D’après Paris Match, qui a pu voir un extrait, le maire centriste de Pau se laisse aller aux confidences : "On m’a dit que je ressemblais à l’acteur de 'Pretty Woman'", dit-il à l’animatrice. 


Apparemment, Karine Lemarchand n’est d’abord pas convaincue – ce qui peut se comprendre. Mais, polie, elle finit par admettre que le centriste a peut-être bien "un petit côté Richard Gere". Un demi-compliment qui enthousiasme François Bayrou qui lui répond, sans doute avec ironie : "Voilà, vous y venez aussi. Vous avez fini par percer le fond de ma nature."

Les internautes se gondolent

Un beau petit moment rose bonbon, comme les fabrique si bien cette émission. Sauf que sur les réseaux sociaux, la remarque a bien vite fait réagir, et pas toujours tendrement. Première sur l’affaire, Nadine Morano, dont le cœur penche traditionnellement pour Nicolas Sarkozy, a dégainé son amabilité : "Aucune ressemblance. Je comprends mieux pourquoi Bayrou se fait des films".

Francis Szpiner, avocat français, n'est pas non plus convaincu.

La réplique a en revanche inspiré bon nombre d'autres internautes.

Reste qu'un internaute à l'oeil acéré a fini par trouver où se nichait la ressemblance...

Quoi qu’il en soit, l’anecdote n’est pas loin de faire penser au syndrome "Alain Deloin" dans Tournez ménages, ce sketch des Inconnus et sa réplique culte : "On m’a dit que je ressemblais à Alain Deloin" - « Alain... Delon, vous voulez dire ?" - "Non, non, Alain Deloin… "

Lire aussi

En vidéo

VIDEO. Nicolas Sarkozy cible François Bayrou et Alain Juppé dans un entretien à "Valeurs Actuelles"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter