Dans une centaine de villes, la moitié des électeurs ne se sont pas déplacés

DirectLCI
Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1, explique que l’abstention était attendue, notamment en raison du climat politique et du contexte économique. Dans une centaine de villes, le taux d’abstention était de 50%.

Plus d'articles