Les rentrées "pourries" de Hollande : et de 5 !

DirectLCI
RENTRÉE POLITIQUE - Ce jeudi, le président de la République François Hollande fait sa rentrée politique. De 2012 et son été "farniente" à 2016 et la démission d'Emmanuel Macron en passant par la rentrée 2014 et la sortie de "Merci pour ce moment", le livre à charge de son ex-compagne Valérie Trierweiler, ce rituel n'a jamais été une grande réussite pour le chef de l'Etat.

Alors qu'il s'agit peut-être de la dernière rentrée de François Hollande en tant que chef de l'Etat, cet exercice n'a jamais été une grande réussite pour le président de la République. De 2012 à 2016 et l'épisode Macron, retour sur quatre rentrées semées d'embuches pour François Hollande.

2012 : l'été "farniente" qui passe mal

Elu depuis quelques mois à la tête de l'Etat, François Hollande s'octroye de longues vacances "farniente" avec sa compagne de l'époque, Valérie Trierweiler plutôt que de se pencher sur les dossier chauds de l'Elysée. Une attitude qui ne va pas plaire à la majorité des Français, perdant près de 16% dans les sondages au cours de l'été.

2013 : Jean-Marc Ayrault indésirable puis ... Leonarda

L'été suivant, en 2013, rien n'a changé ou presque. Malgré une "bonne figure" affichée sur une photo de l'AFP montrant François Hollande tout sourire dans une école de Denain, dans le Nord, la pression se fait plus que jamais sentir sur le chef de l'Etat et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, débarqué quelques semaines plus tard. Une période difficile qui sera suivie par l'affaire Leonarda, une adolescente kosovare de 15 ans, expulsée avec ses parents et ses cinq frères et sœurs du territoire français.

2014 : "Merci pour ce moment"

La rentrée 2014 sera de loin la pire de toutes. Le 4 septembre, le président de la République découvre en même temps que des milliers de Français les "remerciements" de son ex-compagne, Valérie Trierweiler, dans le livre Merci pour ce moment.  Elle dévoile notamment que le chef de l'Etat appelle les pauvres, les "sans-dents".  Dans le même temps, la sortie virulente du ministre de l'Économie Arnaud Montebourg contre le la ligne économique du gouvernement provoque son départ ainsi que ceux de Benoît Hamon, ministre de l'Éducation nationale, et d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture.

2015 : Le Foll bousculé, Rebsamen quitte le navire

En 2015, le président Hollande va une nouvelle fois être confronté à des secousses dans son propre gouvernement, Stéphane Le Foll étant empêtré dans la crise des producteurs laitiers alors que François Rebsamen, ministre du Travail, préfère délaisser son poste au profit de la mairie de Dijon.

2016 : la démission de Macron

Enfin, pour sa rentrée 2016, le chef de l'Etat a dû se confronter à une multitude de problèmes, à commencer par la démission remarquée de son ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, déterminé à bouger les choses via son mouvement "En Marche". Sans oublier le conflit qui oppose les producteurs de lait et le groupe Lactalis, qui n'en finit plus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter