De gauche à droite, la classe politique se réjouit de la victoire de Tony Yoka

Politique

POLITIQUE & JO - Le boxeur Tony Yoka a clôturé les Jeux olympiques avec une médaille d'or dimanche 21 août, une performance historique que les politiques n'ont pas manqué de saluer sur les réseaux sociaux. De gauche à droite, tous ont félicité le boxeur et sa compagne Estelle Mossely, elle aussi en or.

Ils l’ont fait : Tony Yoka et Estelle Mossely ont tous deux remporté l’or aux Jeux olympiques de Rio. La boxeuse, sacrée première championne olympique de ce sport vendredi 19 août, n'attendait plus que son compagnon, champion du monde des super-lourds (les plus de 91 kg) affronte le Britannique Joe Joyce.

"Victoire méritée"

La délégation tricolore peut donc remercier les boxeurs, qui cette année, ont raflé six médailles, dont deux en or. Une performance que les supporteurs et la classe politique française n’ont pas manqué de saluer sur les réseaux sociaux, à commencer par le président lui-même qui a félicité Tony Yoka et estimé que cette victoire était "méritée". De même que Manuel Valls et le ministre des Sports Patrick Kanner qui affirme lui, que la boxe aura "été au top" lors de ces JO.

Victoire "historique"

Pour Nicolas Sarkozy, Tony Yoka a "conclu les Jeux olympiques de la plus belle des manières". Valérie Pécresse elle, a félicité "un couple en or", tandis qu’Alain Juppé a félicité la "force" et la "combativité" du boxeur.

François Fillon a quant à lui remercié le sportif pour cette "42ème médaille", notant le "record historique" de la performance. La France n’ayant pas remporté autant de médailles depuis la Seconde Guerre mondiale. Florian Philippot et le président du sénat Gérard Larcher ont également félicité le boxeur pour sa victoire. 

Si le rideau s'est baissé sur la compétition olympique, les performances des deux boxeurs semblent avoir eu, l'espace d'un instant, le mérite de mettre tout le monde d'accord... 

EN SAVOIR +
>>  REVIVEZ - JO de Rio 2016 : avec l'or, Tony Yoka met un "poing" final à ces Jeux olympiques !

>> Hollande à Rio : comme un goût de Sarkozy à Pékin en 2008

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter