De Pierre Mauroy à Manuel Valls, les passations des pouvoirs entre Premiers ministres

De Pierre Mauroy à Manuel Valls, les passations des pouvoirs entre Premiers ministres

DirectLCI
ARCHIVES - Avant de devenir le 20e Premier ministre de la Ve République, Manuel Valls a respecté le protocole et la fameuse cérémonie de passation des pouvoirs. Après un entretien et un discours, Jean-Marc Ayrault a quitté Matignon. Dans le passé, les passations de pouvoirs étaient pour la plupart beaucoup plus rapides.

2014 : De Jean-Marc Ayrault à Manuel Valls
Pour cette 20e passation, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont fait attention à respecter le protocole et se sont souciés de la forme accordée à ce changement. Après vingt minutes d'entretien privé, les deux hommes se sont exprimés chacun à leur tour.

2005 : De Jean-Pierre Raffarin à Dominique de Villepin
C'est la passation ressemblant le plus à celle entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. Après une heure d'entretien, les deux hommes font un bref discours. L'occasion pour Dominique de Villepin de rendre hommage à "l'action de Jean-Pierre Raffarin", qui avait annoncé lui-même sa démission.

2002 : De Lionel Jospin à Jean-Pierre Raffarin
C'est une passation "courtoise" et "avec le sourire" qui a lieu entre l'ancien premier secrétaire du PS et le sénateur de la Vienne. Après vingt minutes d'entretien, Lionel Jospin quitte Matignon, sans livrer de discours.

1997 : D'Alain Juppé à Lionel Jospin
C'est une passation "simple" et "rapide", mais aussi l'une des plus courtes de la Ve République. Douze minutes d'entretien, deux poignées de main et puis s'en va.

1993 : De Pierre Bérégovoy à Edouard Balladur
Si les deux hommes ont eu l'habitude de se passer les pouvoirs à divers ministères, la cérémonie est plutôt froide et rapide.

1988 : De Michel Rocard à Jacques Chirac
Pour ces deux hommes qui s'apprécient malgré leurs différences politiques, la passation des pouvoirs a eu lieu dans "la stricte intimité".

1984 : De Pierre Mauroy à Laurent Fabius
C'est avec le sourire que Laurent Fabius, le plus jeune Premier ministre de la Ve République, succède à Pierre Mauroy. Après un déjeuner ("asperge, sauce mousseline"), les deux hommes se serrent la main devant la presse avant de se quitter.

Plus d'articles

Sur le même sujet