De Pierre Mauroy à Manuel Valls, les passations des pouvoirs entre Premiers ministres

De Pierre Mauroy à Manuel Valls, les passations des pouvoirs entre Premiers ministres

DirectLCI
ARCHIVES - Avant de devenir le 20e Premier ministre de la Ve République, Manuel Valls a respecté le protocole et la fameuse cérémonie de passation des pouvoirs. Après un entretien et un discours, Jean-Marc Ayrault a quitté Matignon. Dans le passé, les passations de pouvoirs étaient pour la plupart beaucoup plus rapides.

2014 : De Jean-Marc Ayrault à Manuel Valls
Pour cette 20e passation, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont fait attention à respecter le protocole et se sont souciés de la forme accordée à ce changement. Après vingt minutes d'entretien privé, les deux hommes se sont exprimés chacun à leur tour.

2005 : De Jean-Pierre Raffarin à Dominique de Villepin
C'est la passation ressemblant le plus à celle entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. Après une heure d'entretien, les deux hommes font un bref discours. L'occasion pour Dominique de Villepin de rendre hommage à "l'action de Jean-Pierre Raffarin", qui avait annoncé lui-même sa démission.

2002 : De Lionel Jospin à Jean-Pierre Raffarin
C'est une passation "courtoise" et "avec le sourire" qui a lieu entre l'ancien premier secrétaire du PS et le sénateur de la Vienne. Après vingt minutes d'entretien, Lionel Jospin quitte Matignon, sans livrer de discours.

1997 : D'Alain Juppé à Lionel Jospin
C'est une passation "simple" et "rapide", mais aussi l'une des plus courtes de la Ve République. Douze minutes d'entretien, deux poignées de main et puis s'en va.

1993 : De Pierre Bérégovoy à Edouard Balladur
Si les deux hommes ont eu l'habitude de se passer les pouvoirs à divers ministères, la cérémonie est plutôt froide et rapide.

1988 : De Michel Rocard à Jacques Chirac
Pour ces deux hommes qui s'apprécient malgré leurs différences politiques, la passation des pouvoirs a eu lieu dans "la stricte intimité".

1984 : De Pierre Mauroy à Laurent Fabius
C'est avec le sourire que Laurent Fabius, le plus jeune Premier ministre de la Ve République, succède à Pierre Mauroy. Après un déjeuner ("asperge, sauce mousseline"), les deux hommes se serrent la main devant la presse avant de se quitter.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter