De Rémi Gaillard à Audrey Pulvar, la bataille des municipales attire personnalités et people

De Rémi Gaillard à Audrey Pulvar, la bataille des municipales attire personnalités et people
Politique

CANDIDATURES - De l'ex-journaliste Audrey Pulvar à un chanteur d'opéra, en passant par des humoristes et des sportifs retraités, plusieurs personnalités se présentent comme têtes de listes ou derrière un candidat aux élections de mars 2020. Petit tour d'horizon.

Ils veulent mettre leur nom au service d'un engagement citoyen. Plusieurs personnalités de la "société civile" s'engagent sur des listes à l'occasion des élections municipales de mars 2020. Si plusieurs d'entre elles se contentent de figurer derrière un candidat officiel, certaines y vont en leur nom propre. A une quinzaine de jours du scrutin, voici un petit tour d'horizon de ces personnes publiques qui figureront sur un bulletin de vote. 

Lire aussi

Pulvar, Dhorasoo et Bigard à Paris

L'ancienne journaliste Audrey Pulvar, qui avait pris la succession de Nicolas Hulot à la tête de la Fondation pour la nature et l'homme entre 2017 et 2019, s'engage pour de bon en politique. A 48 ans, celle qui se présente comme une "écoféministe en lutte pour le climat et contre les inégalités" a officialisé en octobre 2019 son soutien à la maire sortante Anne Hidalgo, en se plaçant en deuxième position sur la liste "Paris en Commun" du maire PS du 4e arrondissement Ariel Weil. L'ex-présentatrice d'iTélé est également porte-parole de la candidate socialiste, à côté de qui elle s'affiche régulièrement lors des déplacements de campagne et lors des meetings. 

Chez les Insoumis parisiens, c'est une autre figure, issue du monde sportif, qui conduira une liste dans le 18e arrondissement. L'ancien footballeur Vikash Dhorasoo, ex-soutien de Bertrand Delanoë puis d'Anne Hidalgo, offre ainsi un "tandem" avec la tête de liste LFI Danielle Simonnet. Depuis le début de la campagne, il s'est notamment illustré par ses propositions en faveur du bio dans les cantines scolaires de son arrondissement et le renforcement de la mixité sociale.

Dans un tout autre registre, l'humoriste Jean-Marie Bigard va également figurer sur les bulletins de vote des Parisiens, plus précisément comme candidat suppléant dans le 6e arrondissement où il habite. En octobre dernier, celui-ci - ancien soutien de Nicolas Sarkozy - avait annoncé son ralliement à la candidature du forain Marcel Campion, parti en guerre contre Anne Hidalgo. "Cette bonne femme incompétente a fait une dette de cinq milliards d'euros. Et on va se la recogner cinq ans (sic) ? Dégage !" avait lancé, lors d'un rassemblement relaté par Le Parisien, le comédien, régulièrement épinglé pour ses sorties sexistes.

"Votez pour un vrai clown"

Plusieurs personnalités se présentent dans d'autres villes de France. On peut citer le youtubeur Rémi Gaillard, qui conduit une liste "apolitique" à Montpellier, défendant tour à tour des places gratuites dans les transports à gagner par loterie ou bien un crédit d'impôt dédié à des personnes qui effectueraient des travaux d'intérêt général. "Votez pour un vrai clown, votez n'importe qui", scande-t-il dans cette campagne, qui le voit atteindre 5% des intentions de vote.

Le chanteur de zouk Francky Vincent (interprète de "Vas-y Francky, c'est bon") apparaît quant à lui en 33e position sur la liste d'un candidat sans étiquette à Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne). "Il n'est pas assez souvent présent pour prétendre à un poste d'adjoint, il faut être sérieux", explique au Parisien la tête de liste, Frédéric Wurtz, un ami de longue date du chanteur. 

Une autre chanteuse, Stone (de son vrai nom Annie Gautrat), se présente de son côté à Commentry, une petite ville de l'Allier, sur la liste du maire sortant Fernand Spaccaferri. Ce dernier a indiqué qu'elle partageait notamment son choix d'interdire les animaux sauvages dans les cirques, ou encore les mesures de stérilisation des chats. 

Un chanteur d'opéra, Didier Pillon, également engagé dans les cabinets ministériels sous François Mitterrand, conduit pour sa part une liste "Laval Passionnément" dans le chef-lieu de la Mayenne. 

Acteurs et journalistes en lice

Deux personnalités figureront également sur des listes Les Républicains à Marseille. L'acteur Moussa Maaskri, 57 ans, vu dans "La French" et dans "Taxi 5", conduira la liste de droite dans les 15e et 16e arrondissement de cette ville. Sur la liste du candidat LR de Marseille Bruno Gilles, on trouvera également le nom de Jackson Richardson, ancien champion du monde de handball. "Mon étiquette n'est pas la politique, c'est le sport", précise toutefois ce dernier à propos de son engagement nouveau. A Marseille, on retrouve une autre figure de la ville, l'ancien attaquant de l'OM Mamadou Niang a rejoint les rangs de LaRem.

Côté acteurs, on retrouve aussi le comédien Philippe Torreton, soutien de Bertrand Delanoë en 2008 à Paris, cette fois engagé - en position non éligible - sur la liste du maire PCF sortant de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), Jean-Philippe Gautrais. 

A Arles (Bouches-du-Rhône), l'ancien patron de France Télévisions Patrick de Carolis a également lancé sa candidature sans étiquette dans cette commune dont il est natif, se disant ouvert "à tous les soutiens, de droite, de gauche et du centre". 

Des "people" à Lyon et Beaune

Parmi les candidats aux élections municipales figurent également des personnalités issues de la téléréalité. On retient ainsi le nom de Matthieu Sausset, vu dans "Mariés au premier regard", sur M6, dans le rôle de tête de liste dans le 6e arrondissement de Lyon pour le compte du centriste Denis Broliquier. 

En janvier, un ancien finaliste de la première édition de la Star Academy, le belgo-italien Mario Barravecchia, a annoncé son intention de se porter candidat pour le groupe Agir à Beaune (Côte d'Or). "J'aime profondément notre ville, où je suis installé depuis de très nombreuses années", a-t-il fait valoir sur les réseaux sociaux. Le fait qu'il n'ait pas la nationalité française ne constitue pas un blocage, les élections municipales étant ouvertes à la candidature de ressortissants de l'Union européenne. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent