Débat de la primaire : quand les candidats passent de la burqa au cannabis

DU COQ A L'ÂNE - Lors du débat de la primaire, jeudi soir, alors que la discussion s'oriente vers la burqa, la dépénalisation du cannabis surgit de nulle part. Le Maire et Copé s'écharpent, et NKM s'y dit favorable.

Jeudi soir, lors du débat entre les sept candidats à la primaire de la droite et du centre, la deuxième partie de l'émission portait sur l'identité, la sécurité et la laïcité. Et là, alors que la discussion allait se diriger vers la burqa, Jean-François Copé embraye sur… le cannabis. Ce dernier reproche alors à Bruno Le Maire : "Moi, je ne comprends pas comment Bruno dans son programme préconise la dépénalisation du cannabis, alors qu'on sait que derrière tout ça il y a des dangers absolus".

Bruno Le Maire n'a pas du tout apprécié, et pour cause : il propose de considérer la détention et la consommation de cette drogue comme une contravention, et non plus un délit. Mais en aucun cas de dépénaliser le cannabis. "Tu as dû mal lire mon programme Jean-François", lui a rétorqué Le Maire. "Je suis totalement opposé à la dépénalisation du cannabis, je suis totalement opposé aux salles de shoot. Je cherche juste au contraire à ce qu'on sanctionne davantage et que pour le petit consommateur, il puisse y avoir immédiatement une amende, mais dépénaliser est hors de question", assure le député de l'Eure.

Lire aussi

NKM pour la dépénalisation

Jean-François Copé aurait-il confondu le programme de Bruno Le Maire avec celui de Nathalie Kosciusco-Morizet ? Quoi qu'il en soit, celle-ci saute sur l'occasion pour se démarquer de ses concurrents en lançant : "Je suis favorable à la dépénalisation du cannabis".

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter