Débat de la primaire : "Un sarkozyste m'a dit que ce soir-là, Copé avait été le meilleur"

DirectLCI
MATINALE DU WEEK-END. Jeudi soir, les sept candidats pour la primaire à droite s'affrontaient lors d'un débat organisé sur TF1. Alain Auffray, journaliste à "Libération", revient sur le plateau de LCI sur cette rencontre aux effets inattendus.

Alain Auffray, journaliste à Libération, était ce samedi l’invité du Kiosque sur LCI. Spécialiste de la droite, il revient sur le premier débat entre les candidats à la primaire, jeudi. Cette rencontre, nombreux l'attendaient décisive. Pourtant, les enquêtes qui ont été faites immédiatement après auprès des téléspectateurs n'ont montré aucun mouvement. Alain Juppé reste autour de 30 points, Nicolas Sarkozy 10 points en dessous et Bruno Le Maire et François Fillon sont au coude à coude. "Est-ce qu'on peut dire pour autant que le débat n'a servi à rien ? Sûrement pas", juge le journaliste. "Il faut être un petit peu prudent sur l'effet de ce débat. [...] Il faut quand même laisser infuser ça", explique-t-il avant de souligner que l'audience a pour sa part été spectaculaire. Un pic de recherches sur la Toile à propos de la façon de voter à la primaire a également été enregistré après cette soirée politique. Preuve que si les candidats n'ont pas su se démarquer, ils ont tout de même suscité l'intérêt des téléspectateurs.

Ils avaient tous misé sur la faiblesse d'Alain Juppé et en fait il a été plutôt bon.Alain Auffray

Si Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et François Fillon pensaient faire bouger les lignes, aucun des trois n'a eu satisfaction. "Ils avaient tous misé sur la faiblesse d'Alain Juppé dans ce type d'exercice [...] et en fait il a été plutôt bon, explique Alain Auffray. Il était plutôt bien entraîné, il avait une gestuelle maîtrisée, il a su en 50 secondes développer ses arguments...". Bruno Le Maire, lui ne serait pas parvenu à sortir de son personnage "un petit peu sentencieux", selon le journaliste qui juge également que François Fillon n'a pas renversé la table. Très entraîné, Jean-François Copé a de son côté impressionné. "Un sarkozyste, m'a dit, le meilleur ce soir-là - et il était désolé de me dire ça - c'était Jean-François Copé.

Primaire de la droite et du centre : le récap du débat en 2 minutes

En vidéo

Primaire de la droite et du centre : le récap du débat en 2 minutes

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter