Déchéance de nationalité : la gauche divisée

DirectLCI
Après les attentats de Paris, François Hollande avait annoncé à l'Assemblée, la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés "pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou un acte terroriste". La majorité qui avait alors applaudi, n'est plus aussi motivée. François Hollande devra la rassembler pour faire passer la mesure.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter