Paris : Anne Hidalgo (re)demande la réouverture des parcs et jardins

Paris : Anne Hidalgo (re)demande la réouverture des parcs et jardins
Politique

DÉCONFINEMENT - La maire de Paris a encore une fois tenté d'obtenir l'autorisation de rouvrir les espaces verts de la capitale. Mais selon l'édile, "le gouvernement reste sourd" à son appel.

Anne Hidalgo n'en démord pas : elle veut permettre aux Parisiens de retrouver leurs parcs et jardins. Ce mardi, la maire de Paris a encore "proposé" au gouvernement différentes options en espérant obtenir un passe-droit pour la capitale. Etant toujours en zone rouge, la région parisienne doit normalement garder ses espaces verts clos. Mais l'élue martèle que "la seule promenade et la respiration dans le strict respect des consignes sanitaires", notamment avec le port du masque obligatoire, serait bénéfique et sans risque pour les habitants de l’île de France.

"Un enjeu de santé publique"

Sur Twitter, Anne Hidalgo a également déclaré avoir soumis l'idée de réserver l'accès de certains parcs et jardins aux personnes âgés "qui ont besoin de respirer et se promener en toute tranquillité". Ils pourraient s'y balader sans risque durant des demies-journées balisées. Selon l'élue, il s'agit ni plus ni moins que d'un "enjeu de santé publique".

Selon la maire de Paris, qui "demande une réunion en urgence au ministre de l’Intérieur pour lever ce problème", le gouvernement "reste sourd".

D'après l'entourage de Christophe Castaner, le ministère va se (re)pencher sur la question dessus mais plusieurs points, notamment les pique-niques, posent problème. Si l'on applique stricto-sensu les gestes barrières, un groupe de dix personnes respectant le mètre de distanciation physique aurait besoin de... 10m2. Une configuration difficilement tenable, au-delà du fait qu'il sera plus difficile de se passer les tomates cerises.

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Suivez les dernières informations sur le déconfinementRegardez jusqu'où vous pouvez vous déplacer sans attestation avant le 2 juin

Ce n'est pas la première tentative de la maire de Paris. Au lendemain du déconfinement, Anne Hidalgo avait déjà défendu, "les besoins de certains" de prendre l'air, après deux mois de confinement. "Il faut plus de place pour que les gens puissent se promener", avait-t-elle alors argumenté. En vain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent