Défilé du 1er mai : casseurs d'extrême droite ou d'extrême gauche ?

Défilé du 1er mai : casseurs d'extrême droite ou d'extrême gauche ?

L'OEIL - Après les débordements lors de la manifestation du 1er mai à Paris, Jean-Luc Mélenchon accuse l'extrême droite alors que les faits contrent sa version.

En marge du défilé du 1er mai à Paris, environ 1 200 manifestants cagoulés et masqués s'en sont pris aux forces de l'ordre et se sont livrés à des saccages. Jean-Luc Mélenchon s'est distingué sur Tweeter en écrivant que les casseurs étaient "sans doute des bandes d'extrême droite". Notons un silence total des élus et des députés de la France insoumise. Le leader des Insoumis aurait-il uniquement voulu semer le doute ? Quels faits contredisent sa version ?

Ce mercredi 2 mai 2018, Christophe Jakubyszyn, dans sa chronique "L'oeil", nous parle des casseurs du 1er mai. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 02/05/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Toute l'info sur

La Matinale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter