Délinquance : le bilan mitigé de Manuel Valls en 2013

Délinquance : le bilan mitigé de Manuel Valls en 2013

DirectLCI
SECURITE - Lundi, le ministre de l'Intérieur roulait des mécaniques en présentant la baisse record du nombre de tués sur la route en 2013. En matière de délinquance, son bilan s'avère en revanche plus nuancé, à la lecture des chiffres publiés jeudi. Tour d'horizon.

L'an dernier, Manuel Valls a été ultra-présent sur la scène médiatique. Une stratégie de communication payante, puisqu'il est en fin de course apparu comme la personnalité ayant le plus marquée l'année, selon un sondage LH2 pour metronews. Alors 2013, année de tous les succès pour le ministre de l'Intérieur ? Pas sur toute la ligne, au vu des chiffres officiels de la délinquance, publiés jeudi...

Lutte contre les cambriolages : peut mieux faire
En septembre dernier, le ministre de l'Intérieur faisait des cambriolages sa priorité en lançant un "plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée" ( consultez à ce sujet nos 7 conseils pour dissuader les voleurs ). Dans ce domaine, les résultats sont en effet mauvais. Le nombre de cambriolages constatés par la police dans les villes a grimpé de 6,4% en 2013, contre 2,2% en 2012, d'après l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Et ceux constatés par la gendarmerie, dans les campagnes, ont augmenté de 4,7% au lieu de 11% en 2012. Les cambriolages de résidence secondaire ont, eux, explosé avec une hausse de 17,7% à la campagne et 10% en ville.

Jeudi matin, Manuel Valls s'est empressé de réagir à ces mauvais chiffres, en improvisant un déplacement dans un commissariat de Melun (Seine-et-Marne) pour féliciter les enquêteurs suite au démantèlement... "d'un important réseau de cambrioleurs". Et le ministre de désigner les coupables : "des réseaux qui viennent de l'Est de l'Europe et des Balkans, qui écument notre pays en s'installant parfois durablement en France".

Vols à main armée : une bonne surprise

En dépit de quelques attaques spectaculaires et médiatisées de bijouteries, à Nice notamment, l'ONDRP enregistre pour la seconde année une baisse de 31,5 % des vols à main armée contre les bijouteries et de 22,5% concernant les établissements financiers.

Plus généralement, les vols à main armée sont en diminution pour la quatrième année consécutive. La police en a enregistré 0,3 % de moins qu'en 2012 et la gendarmerie 6% de moins. Les vols sans violence en revanche sont en hausse de 4 %. Dans cette catégorie, les vols "à la tire", augmentent de 11% à 12%.

Marseille : efforts à poursuivre
Malgré les nombreux déplacements de Manuel Valls à Marseille en 2013 et l'annonce de renforts de policiers, le département des Bouches-du-Rhône reste celui qui enregistre en métropole le taux "le plus élevé" d'homicides volontaires, avec une moyenne de 50 homicides, dont 18 règlements de comptes entre malfaiteurs, entre 2008 et 2013.

D'un point de vue global, les homicides volontaires, qui avaient diminué en 2012 dans la France entière, sont toujours orientés à la baisse dans les campagnes (- 4,2 %) mais en hausse dans les villes (+ 14,9 %). Le taux "le plus élevé" d'homicides volontaires se situe en Guyane. Et ils restent élevés dans les Antilles, où Manuel Valls s'était rendu en octobre dernier.

Violences aux personnes : progrès encourageants
Les violences aux personnes, point noir de la délinquance il y a quelques années, sont en stagnation : + 0,9 % en zone police et + 5,7 % en zone gendarmerie alors qu'ils avaient augmenté de + 17,3 % en 2012. La mise en place de 80 zones de sécurité prioritaires (ZSP) pourrait en être l'explication.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter