Délit de sexisme à l'Assemblée

Politique
DirectLCI
ÇA VA FAIRE DU BRUIT - Les femmes politiques sont souvent sujettes à des propos sexistes, même à l'Assemblée nationale.

Les délits de sexisme se constatent un peu partout, et surtout vis-à-vis des femmes politiques. Le 5 mars 2019, Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, a laissé le rôle à Annie Genevard, la vice-présidente. Par habitude, ou par sexisme, Christophe Castaner a maladroitement fait l'erreur de l'appeler "monsieur le président". Cet incident n'est pas passé inaperçu, étant donné que ce n'est pas la première fois que des gestes de la même nature ont été constatés à l'hémicycle. Pourtant depuis la législature LREM, 39,8% des membres à l'Assemblée nationale sont des femmes.

Ce mercredi 6 mars 2019, Christophe Beaugrand, dans sa chronique "Ça va faire du bruit", parle du sexisme envers les femmes politiques. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 06/03/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter