Démission d'Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron à l'Elysée

Politique

ELYSÉE - Conseiller spécial d'Emmanuel Macron depuis son arrivée au pouvoir en 2017, Ismaël Emelien a annoncé sa démission dans un entretien au journal "Le Point" publié lundi. Un autre conseiller, l'économiste David Amiel, est également sur le départ.

Son départ sera effectif fin mars-début avril. Après presque deux ans auprès du président de la République, Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, tournera donc la page de l'Elysée. Il l'a annoncé dans un entretien au Point publié ce lundi, et le justifie par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne. Or, le chef de l'Etat a interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Elysée. L'ouvrage, avait indiqué le JDD ce week-end, sera une forme de "manifeste" du "progressisme". 

"Par éthique personnelle, je me suis astreint en tant que conseiller spécial du président à un silence absolu qui n'est pas compatible avec la parution d'un tel ouvrage", a confié Ismaël Emelien au Point. "Mon départ correspond à une nouvelle étape de mon engagement. Après Bercy, la campagne présidentielle puis l'Élysée, je veux retrouver la confrontation en première ligne. On est bien seul aujourd'hui à défendre le progressisme, on a besoin de relais dans la société et au-delà de nos frontières, et je pense que c'est dans cette position que je serai le plus utile. Je resterai à l'entière disposition du président et je continuerai à l'aider. Je poursuis le même combat, mais par d'autres chemins." 

Des départs en cascade

Ismaël Emelien suit Emmanuel Macron depuis ses débuts, puisqu'il était déjà son conseiller lorsqu'il était ministre de l'Economie de François Hollande. Il a été mis en cause dans l'affaire Benalla depuis que l'ex-chargé de mission du président a affirmé à la police lui avoir transmis des vidéos obtenues illégalement après de la police, qui étaient censées le disculper dans le déroulé des violences du 1er mai. Ces images s'étaient retrouvées peu après sur des comptes Twitter pro-Macron. Ismaël Emelien est également cité par Alexandre Benalla qui affirme avoir son soutien dans des enregistrements publiés récemment par Médiapart.

 "Ismaël, vous savez, je le connais depuis longtemps, c'est quelqu'un qui a été engagé sur le front des idées, il veut mener le combat désormais à l'extérieur d'une autre manière, c'est un combat important", a expliqué le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, mardi sur France 2. "Il ne faut pas y voir quoi que que soit de politique, c'est plutôt quelque chose de l'ordre du personnel", a indiqué pour sa part le ministre de la Transition écologique François de Rugy, sur Europe 1.

Voir aussi

Départs en série

Ces derniers mois, plusieurs conseillers de premier plan ont déjà quitté l'Elysée, à l'instar de Sylvain Fort, plume et conseiller en communication. Le jeune économiste David Amiel, également conseiller du président de la République, a lui aussi confirmé au Point qu'il démissionnait, puisqu'il est l'autre auteur du livre coécrit par Ismaël Emelien. "Je quitterai l'Elysée pour expliquer et défendre notre livre", a-t-il déclaré au site de l'hebdomadaire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter