Départementales : les chiffres clés pour comprendre les enjeux du second tour

Politique

Ce n'est pas une débâcle, mais un terrible revers pour le Parti socialiste qui dirige la France depuis mai 2012. Certes, les élections départementales sont locales, mais le signal envoyé par les électeurs est sans doute parvenu jusqu'à l'Hôtel Matignon et à l'Elysée. L'UMP, avec ses alliés de l'UDI, arrive en tête avec 28,8% des suffrages, devant le Front National, 25,2%. Le Parti socialiste, allié aux Radicaux de gauche, est troisième avec 21,9 %.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter