Vers une convergence Buzyn-Villani à Paris ? Le mathématicien pose ses conditions

"Je crois qu'il va nous rallier" indique la porte-parole de Buzyn concernant Villani
Politique

MAIN TENDUE - L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, fraîchement désignée candidate LaREM pour les municipales à Paris, s'est entretenue au téléphone avec le candidat dissident Cédric Villani. Ce dernier aurait posé ses conditions en vue d'un éventuel ralliement.

Au lendemain de l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Paris en remplacement de Benjamin Griveaux, Agnès Buzyn accélère. Quelques heures après avoir effectué la passation avec Olivier Véran au ministère de la Santé, Buzyn s'est, selon nos informations, entretenue par téléphone avec Cédric Villani, candidat dissident à Paris. Ce dernier, exclu du parti LaREM ces dernières semaines, aurait posé ses conditions pour d'éventuelles convergences.

Villani aurait notamment des exigences d'un point de vue programmatique, avec "une demande de concessions majeures sur l'écologie, la démocratie et la métropole. L'ancien député LaREM de l'Essonne exigerait 5 milliards d'investissement pour "le climat, "l'agrandissement de Paris" et "l'Agora", instance se réunissant huit à dix fois par an et censée remplacer le Conseil de Paris. Le mathématicien aurait également des exigences sur le plan politique, avec "l’ouverture à un accord de second tour avec les Verts pour réaliser les conditions de l’alternance sur une base écologiste et progressiste".

Lire aussi

"Je crois qu'il va nous rallier"

"Elle a immédiatement tendu la main à Cédric Villani, car les deux missions primaires d'Agnès Buzyn ce matin sont de remobiliser et de rassembler, donc cela passe notamment par le retour de ceux qui faisaient partie de notre famille politique, Cédric Villani et les siens, a expliqué sa porte-parole, Marie-Laure Harel, ce lundi à LCI. Nous n'avons jamais cessé de les appeler à revenir vers nous, le dialogue a eu du mal à s'établir ces derniers mois, mais cette main tendue a toujours existé." "Je crois clairement qu'on va gagner, et je crois qu'il va nous rallier", estime-t-elle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent