Des ministres millionnaires ? Richard Ferrand balaie les polémiques, "c'est un gouvernement varié"

Des ministres millionnaires ? Richard Ferrand balaie les polémiques, "c'est un gouvernement varié"

GRAND JURY - Après la publication du patrimoine des ministres qui révèle qu'un tiers des membres du gouvernement sont millionnaires, Richard Ferrand a défendu un exécutif "varié et surtout compétent" lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Onze ministres millionnaires, soit le tiers du gouvernement, dont deux possédant plus de 5 millions d'euros. La publication, vendredi, des déclarations de patrimoine des membres du gouvernement a suscité de nombreuses réactions, certains opposants y voyant le signe d'un manque de représentativité de l'exécutif.

Interrogé sur cette question, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a défendu le profil des ministres, rappelant notamment que certains d'entre eux, comme Gérald Darmanin, étaient beaucoup moins riches. "C'est un gouvernement varié et surtout compétent", a plaidé l'ancien socialiste, devenu l'un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, dimanche lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Toute l'info sur

L’affaire Richard Ferrand

Lire aussi

Transparence

Pour le député, "on ne peut pas à la fois vouloir la transparence, qui est une avancée, et ensuite venir interpréter de manière péjorative telle ou telle situation de fortune qui est révélée au grand public". "La naissance pour les uns, la carrière professionnelle pour les autres, font qu'il y a des gens plus ou moins riches, voire que certains soient très riches... J'ai envie de dire tant mieux pour eux", conclut-il.  

Richard Ferrand préfère vanter "le sérieux, la capacité d'écoute, la maîtrise de leurs dossiers de chacun des ministres", une "bonne équipe" qui ne fait "pas de fausses promesses" et qui "travaille sérieusement". Et voler au passage au secours du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, dont les six voitures inscrites à son patrimoine ont suscité également de nombreuses réactions depuis vendredi, en raison de ses engagements pour l'environnement. "Je n'y vois pas de paradoxe", a plaidé le patron des députés LREM. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

EN DIRECT - Covid-19: "Les prochains jours seront cruciaux voire décisifs"

Covid-19 : "gagner du temps" avant de reconfiner, une stratégie risquée

Les données médicales de 500.000 Français dérobées et diffusées sur internet

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

Lire et commenter